279 suspendus sur plus de 17 600 inscrits – Turin Today

« L’Ordre des médecins de Turin a agi scrupuleusement, ayant pour principales préoccupations la protection de la santé publique et la défense de la profession médicale d’un point de vue éthique et déontologique. Ce faisant, il a appliqué ponctuellement la loi sur l’obligation de vacciner le personnel de santé , en reconnaissant les rapports de non-vaccination qui ont été communiqués par les autorités sanitaires piémontaises « . Ce sont les mots prononcés ce soir par le président de l’Ordre des médecins de Turin, Guido Giustetto, commentant le présidium No Vax qui s’est tenu cet après-midi devant le siège de Corso Francia (LIRE ICI).

Ces derniers mois, l’Ordre a tenté d’ouvrir une voie de dialogue avec des collègues opposés à la vaccination en les invitant avec la Dirmei à une réunion d’approfondissement sur le sujet, avant les procédures de constatation et de sanction des médecins n’ayant pas respecté l’obligation .

Enfin, il a procédé à l’imposition des suspensions prévues par le décret-loi 44, conformément aux dispositions de la loi et sur la base des enquêtes menées par les autorités sanitaires locales : à ce jour à Turin, il y a 279 médecins et dentistes suspendus sur plus de 17 600 membres (l’1,5%).

« Au Piémont, les entreprises de santé ont travaillé avec sérieux et responsabilité dans l’application de la loi, contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres régions – poursuit le président Giustetto -. Cela s’est traduit par un pourcentage de médecins suspendus plus élevé que la moyenne nationale de 0,3% « .

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.