Amitié approfondie dans le parcours de cordes en hauteur – Reilingen

Reilingen. Assis dans une voiture, se sentant comme un vrai pilote de course. Les jeunes ont le droit de faire ça Reilingen et Jargeau ont vécu lors de l’échange de jeunes avec la communauté partenaire après avoir été chaleureusement accueillis par le maire Stefan Weisbrod (nous avons rapporté). Gerd Römpert et son équipe de l’AMC initient le groupe au karting et font le parcours sur le parking du Fritz-Mannherz-Hallen avec les jeunes.

Bloc d’annonces Mobile_Pos2

Contenu du bloc d’annonces_1

Rassemblement spécial à dix mètres d’altitude sur les bancs de la bière : Noah Lejeune (de gauche à droite), Mélissa Guiraud, Côme Vincent, Florentine Pfahler, Clémence Colinot, Anaïs Chinéa et Titouan Jeanneau profitent de la vue. © Ryll

« La vitesse du kart et la concentration qu’il faut pour ne vraiment pas renverser un cône m’ont beaucoup amusé et m’ont stimulé », raconte Jonas Krist à propos de son frisson et Ethan Fonbonne, qui s’avère être un vrai pilote de course , ajoute un grand sourire : « C’est super qu’il y ait un club qui le propose. J’ai déjà fait ça en France, mais c’était en salle là-bas. » Le président de l’AMC, Gerd Römpert, est également enthousiasmé par les techniques de conduite des jeunes.

cohésion en montée

Et les jeunes peuvent également prouver leurs compétences au parcours de cordes en hauteur à Wiesloch. Sur trois niveaux, qui s’étendent jusqu’à dix mètres de haut, ils font face aux différentes tâches, telles que balancer des lianes, un tour à vélo, le tonneau et le tunnel en hauteur avec courage. Un pique-nique particulier se déroule également en altitude, car Anaïs Chinea a invité ses amis à une réunion.

De plus, on observe la cohésion croissante dans l’escalade, comme le confirme Elisa Lejeune. « C’est tellement agréable de voir comment les filles et les garçons de France et d’Allemagne se soutiennent quand ça coince à un moment ou à un autre ».

La fin de semaine se déroule dans les familles, qui font découvrir à leurs hôtes d’autres destinations d’excursions en plus du programme organisé. Une visite à Spire, Schwetzingen ou le Blausee s’impose. Le soir, tous les jeunes se retrouvent au pavillon derrière l’école élémentaire pour préparer diverses déclinaisons d’une spécialité française, la tarte flambée, sous la direction de Ralph Pfahler et la déguster en bonne compagnie.

plus sur le sujet

École Pestalozzi

Chidera, Rüstem et Fynn sont les meilleurs

Publié
De
zg

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.