Arrivée à Toulon : la France veut clarifier les demandes d’asile de 230 migrants

Environ 230 migrants ont atterri à Toulon, en France. Ils ont été conduits à Giens en bus. Le navire Ocean Viking les avait précédemment récupérés en Méditerranée. Ils sont restés à bord pendant des semaines. L’Italie avait refusé d’autoriser le navire à accoster, mais Rome avait donné l’autorisation à trois autres navires de sauvetage privés. Un différend s’ensuit entre les gouvernements italien et français.

Ministère français de l’Intérieur : Clarifier les demandes d’asile

« Ils ont tous demandé l’asile, ce qui signifie qu’ils sont interrogés par les autorités de sécurité pour s’assurer qu’ils ne présentent aucun risque », a déclaré Eric Jalon, directeur général du ministère français de l’Intérieur.

Suivraient ensuite d’autres entretiens par l’Office français des migrants OPFRA. Cela devrait être utilisé pour savoir si les demandes d’asile sont justifiées ou non, selon Jalon.

Contestation d’admission : la France réagit au refus de Rome

La France a récemment annoncé de nouveaux contrôles aux frontières avec l’Italie. Probablement du fait de la contestation, Paris veut désormais sortir du mécanisme dit de solidarité, fermé en juin.

Cela devrait réduire la pression sur des pays comme l’Italie, l’Espagne et la Grèce. D’autres États, comme la France, avaient accepté d’accepter des demandeurs d’asile des pays d’arrivée.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *