Avec de nombreuses histoires, l’exposition donne un aperçu de la vie quotidienne sur le Rhin – Efringen-Kirchen

Le Musée Efringen-Kirchen est impliqué dans un projet impliquant plusieurs maisons. Le thème principal est le Rhin, chaque musée montre le fleuve sous un angle différent.

Le Réseau des Musées est une collaboration entre des musées de France, d’Allemagne et de Suisse, qui planifient ensemble un projet d’exposition. Pour les années 2022/2023, le thème général est « Le Rhin ». Chaque musée présente le Rhin sous un angle différent. Qu’il s’agisse de nature, d’histoire, de technologie, de culture ou d’art, le sujet ouvre d’innombrables possibilités. Le Musée Efringen-Kirchen est également impliqué dans le projet. L’exposition « Promenades sur le Rhin » a été inaugurée vendredi dans le foyer de la mairie.

Maren Siegmann a passé au peigne fin les archives

Une recommandation peut déjà être transmise après la première impression : vous devez prévoir du temps pour l’exposition, car il y a beaucoup à lire. Maren Siegmann, directrice du musée de l’ancienne école, a passé des années à collecter les histoires qui composent l’exposition. Les images proviennent de diverses archives en Allemagne, en Suisse et en France. Elle a écrit des centaines d’histoires sur des personnes et des événements. Ils peuvent tous être lus à loisir. Cependant, ce sont des textes originaux et donc parfois « il faut s’y habituer », comme l’a averti Siegmann.

Et ils sont souvent effrayants. Ils ont toujours affaire à des accidents, des sorcières ou des meurtres. Apparemment, il y a environ 400 ans, « Seules les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles. »

Histoires effrayantes et humoristiques sur le Rhin

Mais il y a aussi des histoires humoristiques sur des relations sournoises avec les autorités. Par exemple des pêcheurs d’Isteiner, qui devaient livrer un poisson sur quatre. Curieusement, un poisson sur quatre était très petit. Maren Siegmann n’a pas été en mesure de vérifier si les histoires sont toutes vraies, et elle a ses propres doutes. Mais ils donnent un bon aperçu de la vie à cette époque.

L’histoire préférée de Siegmann est l’histoire de l’animal miracle. Cet animal a remonté le Rhin jusqu’à Bâle. Là, il a probablement été blessé par balles et plus tard échoué mort près de Cologne. La photo ci-jointe montre un être qui, avec beaucoup d’imagination, pourrait être une baleine. Les balles sont bien visibles.

L’exposition veut vous donner envie d’explorer

L’exposition « veut donner envie de se promener, de découvrir et d’explorer les lieux où se déroulent les événements », précise le texte d’invitation. Lors de l’ouverture de l’exposition, le bourgmestre Philipp Schmid a évoqué l’importance des fleuves, qui étaient autrefois « Autoroute et Internet », et s’est réjoui qu’Efringen-Kirchen, en tant que commune rhénane, participe à cette série d’expositions. « Rien n’est plus étranger que ce qui se trouve devant la porte d’entrée », a-t-il fait référence aux nombreux arrière-plans historiques que cette exposition rend visibles. Des conversations intéressantes sur les explications détaillées de Siegmann se sont ensuivies avec les premiers spectateurs de l’exposition vendredi. Elle envisage de proposer des ouvertures dominicales avec visite guidée, mais cela reste indécis.

L’exposition visible jusqu’au 29 mai 2023 aux heures d’ouverture de la mairie, du lundi au vendredi de 8h à 12h et le jeudi également de 14h à 19h

.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.