Bötticher brille à domicile, Friedrich renonce malade

TCL : Malcharek impressionne à Berlin

Par Felix Mattis de Berlin


Stefan Bötticher à l’UCI Track Champions League à Berlin | Photo : Ligue des champions sur piste UCI / SWPix.com

20/11/2022 | (rsn) – Le match à domicile des as allemands sur piste à l’UCI Track Champions League à Berlin ne s’est pas déroulé comme les protagonistes l’avaient espéré : Stefan Bötticher a brillé avec la troisième place au keirin et la quatrième place au tournoi de sprint, et Moritz Malcharek a également pu célébrer dans la course scratch quand il a gagné un tour et terminé quatrième. Mais la soirée au Velodrom a été assombrie par le départ de l’espoir Lea Sophie Friedrich.

La championne du monde de keirin n’a eu aucune chance dans sa discipline de parade au premier tour puis a quitté la piste en larmes. Friedrich a déclaré plus tard qu’elle abandonnerait toute la série de courses.

« J’ai dû arrêter la compétition parce que j’étais malade au lit toute la semaine. J’essayais de me relever pour ces courses ici, mais je savais déjà à Palma qu’il y avait quelque chose en moi qui n’allait pas. J’ai été dans lit toute la semaine, j’ai dormi et j’espérais que je retrouverais mes forces », a-t-elle expliqué après sa sortie.


Hinze est absent, Friedrich absent et la voix de Grabosch est également éraillée

« J’ai commencé la compétition pour voir si je pouvais trouver une graine quelque part. Malheureusement, cela n’a pas fonctionné. Maintenant, je dois penser à ma santé et c’est pourquoi je casse la série aujourd’hui. »

Après que la championne en titre Emma Hinze avait déjà décidé de participer à la deuxième Bahn Champions League avait annulé avant le départ à Majorque, parce qu’elle n’avait plus de force au terme d’une longue saison, la deuxième meilleure sprinteuse allemande était désormais ralentie. Et la troisième du groupe, Pauline Grabosch, a déclaré après une soirée décevante devant un public à la maison avec un mal de gorge: « C’est dommage comment ça s’est passé – comme vous pouvez l’entendre de ma voix … moi aussi. »

Grabosch a échoué au premier tour du tournoi de keirin et du tournoi de sprint et a à peine marqué des points pour le classement général à Berlin, où elle est désormais quatorzième sur 18 pilotes avec 18 points.


Bötticher brille en Ligue des champions comme en 2021

La sprinteuse de Berlin s’est présentée très différemment des sprinteuses : Bötticher a conduit encore deux meilleurs résultats et a même pu embêter les deux voltigeurs Harrie Lavreysen et Matthew Richardson dans le keirin. Ce n’est que dans les derniers mètres, après presque deux tours de flanc, qu’il s’est essoufflé.

« Je n’ai rien à me reprocher au keirin. Avoir un tour et demi d’avance sur quelqu’un comme Harrie, c’est juste long. Je n’avais pas le choix, j’ai dû partir et ça ne s’est pas mal passé. Mais dans le 100 derniers mètres, mes pieds se sont endormis et Richardson continue de glisser », a déclaré le deuxième de l’an dernier dans la ligue de sprint, décrivant sa course.

Après deux étapes à Majorque et Berlin, Bötticher est désormais troisième de la ligue sprint : avec une large marge, mais aussi derrière. Le champion en titre Lavreysen mène la ligue avec 74 points, deux points devant Richardson, qui l’a de nouveau battu au tournoi de sprint, comme il l’a fait à Majorque. Bötticher a 58 points, le Colombien Santiago Ramirez, quatrième, seulement 39.


Malcharek se porte bien en ligue d’endurance

Dans la ligue féminine de sprint, très équilibrée jusqu’ici, la Colombienne Martha Bayona est en tête avec 49 points devant la championne olympique de sprint Kelsey Mitchell (48 points) du Canada et la française championne du monde de sprint Mathilde Gros (46). L’ancien leader Shanne Braspennincx des Pays-Bas est retombé à la quatrième place mais est toujours proche avec 45 points.

C’est aussi serré dans la ligue masculine d’endurance, menée par le Canadien Mathias Guillemette avec 55 points grâce à une collecte assidue de points et à la régularité, devant le Britannique Mark Stewart (50) et le Suisse Cladio Imhof (48). Malcharek est un solide sixième avec 39 points.

Dans la ligue d’endurance féminine, en revanche, c’est un duel entre la championne en titre Katie Archibald de Grande-Bretagne et Jennifer Valente des États-Unis. Valente mène la série avec 66 points et une avance de six points. Cependant, Archibald a remporté à la fois le scratch et l’élimination à Berlin, gagnant beaucoup de terrain.

Lea Lin Teutenberg, qui n’en est qu’au tout début de sa préparation pour la saison sur route 2023 et qui pilote la Ligue des Champions Piste, bien qu’elle ne fasse pour l’instant qu’un entraînement de base en semaine, est douzième avec 23 points.


Classement général :


Ligue de vitesse féminine :
1. Martha Bayona (Colombie) 49
2. Kelsey Mitchell (Canada) 48
3. Mathilde Gros (France) 46
4. Shanne Braspennincx (Pays-Bas) 45
5. Laurine van Riessen (Pays-Bas) 40

13.Lea Sophie Friedrich (Allemagne) 22
14. Pauline Sophie Grabosch (Allemagne) 18


Ligue Endurance Féminine :
1. Jennifer Valente (États-Unis) 66
2. Katie Archibald (Grande-Bretagne) 60 ans
3. Lily Williams (États-Unis) 43
4. Sarah van Dam (Canada) 40
5. Anita Stenberg (Norvège) 38 ans

12. Léa Lin Teutenberg (Allemagne) 23


Ligue de vitesse masculine :
1. Harrie Lavreysen (Pays-Bas) 74
2. Matthew Richardson (Australie) 72
3. Stefan Boetticher (Allemagne) 58 ans
4. Santiago Ramírez (Colombie) 39
5.Santiago Quintero (Colombie) 39


Ligue Endurance Hommes :
1. Mathias Guillemette (Canada) 55 ans
2. Mark Stewart (Grande-Bretagne) 50
3. Claudio Imhof (Suisse) 48
4.Sebastian Mora (Espagne) 44
5.William Perrett (Grande-Bretagne) 42
6. Moritz Malcharek (Allemagne 39

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *