Constitution d’une nouvelle région transfrontalière barycentrique, lettre ouverte au prochain Président de la Province – Sanremonews.it

Nous publions une lettre ouverte de l’architecte Roberto Amoretti adressée au prochain Président de la Province d’Imperia dont l’élection est prévue le 18 décembre 2021.

« Cher Président,

l’administration provinciale d’Imperia ne va pas aussi bien, comme les autres provinces ne vont pas bien… Quelqu’un a même voulu toutes les fermer, les jugeant (sans appel) : « corps inutiles » !

Mais peut-être qu’un organisme intermédiaire, entre la Commune et la Région, qui prend en charge et gère (avec soin et sans gaspillage) les infrastructures et services supra-communaux, ne serait pas si inutile (en France, en Espagne et en Allemagne cet organisme intermédiaire existe et bénéficie excellente santé).

Il ne serait pas si inutile d’avoir des routes provinciales avec des bosses propres et sans trous aussi grands que des gouffres (allons-nous restaurer les cantonniers ?), comme il ne serait pas inutile d’avoir un service de collecte et d’élimination des déchets efficace et peut-être moins coûteux ( et un service de l’eau) (le législateur national, sur recommandation du Parlement, a confié à la Province les fonctions de gestion et de contrôle de ces services, précisément pour pouvoir réaliser des « économies d’échelle » et donc une économie pour le citoyen utilisateur final, des économies qui viendront peut-être en notre Occident dans trente ans, avec les objectifs planétaires de ‘Terre 2050’…).

Ce serait alors un rêve si vous, cher Président, en plus de faire de la « bonne administration » (ce serait déjà un excellent résultat !), pouviez faire de la politique (c’est-à-dire poursuivre les intérêts de toute la Communauté, présente et future, et du Territoire qui nous héberge).

A mon humble avis, le projet politique le plus large concernant notre ouest est celui proposé par ALPAZUR (Alliance Ligure Piémontaise pour l’Unité d’Action Régionale). L’idée vient de loin (avant même que le concept d’Italie n’existe, même avant que le concept de France n’existe), et s’est développée dans les années soixante du siècle dernier, grâce surtout à l’intuition et à la vision stratégique d’Enrico Berio (né en 1922, ancien directeur des Archives de l’État d’Imperia).

Berio, indomptable « quasi-centenaire » (comme il aime à se définir), poursuit encore aujourd’hui ce projet avec ténacité et lucidité, qui a grandi dans les années d’après-guerre, quand tout semblait possible, même la naissance d’une nouvelle grande Europe des Peuples, des Cultures et des Régions (on a vu que ce n’était pas le cas…).

ALPAZUR regarde vers l’avenir et espère une nouvelle entité administrative qui unira Imperia à Cuneo et Savona, et demain qui sait, même avec Nice et la Provence, dans une nouvelle région centrale transfrontalière, dans une structure européenne renouvelée plus sensible aux hommes et moins aux banques…

Roberto Amoretti (architecte, coordinateur adjoint ALPAZUR – Imperia)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.