Coupe du monde 2022 – L’entraîneur saoudien surveille les nouveaux joueurs

L’Arabie saoudite jouera contre l’Argentine, la Pologne et le Mexique dans le championnat du monde du Qatar dans le groupe.

VOIR ÉGALEMENT: Miedz Legnica – Chrobry Głogów. Où regarder

Les supporters saoudiens ont des raisons d’être satisfaits car des quatre clubs qui ont rejoint l’AFC, seul Al-Taawoun ne s’est pas qualifié pour le second tour. L’entraîneur Renard avait d’autres raisons d’être optimiste. Après les blessures d’Al-Shehri et d’Al-Malki, il a dû revoir de toute urgence les plans de nomination au sein de l’équipe. Son attention a été attirée par la grande forme de joueurs qui n’avaient pas joué en équipe nationale depuis longtemps, mais qui avaient déjà réussi à se faire un nom.

L’un de ces joueurs est Nawaf Al-Abed. À l’approche de la précédente Coupe du monde en 2018, il était la star de l’équipe nationale. Il a marqué cinq buts lors du dernier tour de qualification. Mais ensuite, il s’est blessé et l’entraîneur de l’époque, Juan Antonio Pizzi, ne l’a pas emmené en Russie. Depuis lors, Al-Abed a du mal à revenir dans l’équipe, bien qu’il ait peu joué pour cela. Il a également passé quelques minutes sur le terrain pour Al-Hilal. Le passage à Al-Shabab en 2020 semble être une excellente décision.

Il est vrai que les problèmes de blessures n’ont pas disparu, mais dans la nouvelle équipe, Al-Abed a rendu sa présence mesurable en Ligue des champions. Le joueur de 32 ans a montré une grande forme en marquant un but lors d’une victoire 3-0 contre l’équipe irakienne d’Al-Quwa Al-Jayiwa. Les experts arabes estiment que s’il parvient à maintenir sa forme lors des derniers matches de la saison nationale et de l’AFC, il pourrait faire ses débuts en Coupe du monde.

Son coéquipier Hattan Al-Bahebri a déjà disputé la Coupe du monde, admettant que tout le monde dans l’équipe apprécie les compétences d’Al-Abed. Pendant ce temps, Al-Bahebri rêve de participer à nouveau à la Coupe du monde. Le joueur de 29 ans a rejoint l’équipe nationale il y a quatre ans et a disputé les trois matches dans les stades russes, dont deux dans l’équipe principale.

Sept mois plus tard, lors de la Coupe d’Asie 2019, il a disputé les quatre matchs avant que les espoirs de l’Arabie ne soient anéantis par une défaite au deuxième tour face au Japon. Il a disputé quatre matches sur 10 lors du tour de qualification de la Coupe du monde du Qatar. Il a récemment rappelé ses talents dans le LM asiatique, marquant un triplé lors d’une victoire 6-0 contre Mumbai City.

Un autre joueur d’Al-Shabab qui ne manquera pas d’attirer l’attention de l’entraîneur français est Turki Al-Ammar. Le jeune footballeur asiatique de l’année 2018 n’a pas pleinement confirmé sa classe, que ce soit en club ou en équipe nationale. Mais à seulement 22 ans, il est en constante évolution, ce qui fait qu’il figure toujours parmi les plus grands talents du football saoudien.

Il y a aussi Abdullah Al-Otayf, de sept ans son aîné, qui ravit les supporters polonais par sa technique irréprochable. Il se plaint aussi de sa santé. Le quarterback Al-Hilal en championnat n’a joué que 67 minutes cette saison. Les médecins prédisent que le retour à la pleine forme approche. Il a été suggéré que le joueur devait participer au dernier match de groupe de la Ligue des champions avec Al-Rayyan, mais il est resté en réserve. Al-Otayf était déjà dans l’équipe pendant le mandat de Renard.

L’Asian Champions League (AFC) est une compétition annuelle à laquelle participent des champions et des vainqueurs de coupes nationales de 14 pays du continent. L’équipe Al-Hilal de Riyad défend son titre (PAP)

masque / pp /

TP, PAP

Allez sur Polsatsport.pl

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.