« Désillusion, trahison, abandon » : Le Pen romprait avec l’Allemagne à la présidence de la France – politique

La populiste de droite française Marine Le Pen veut rompre avec l’Allemagne dans neuf mois si elle remporte l’élection présidentielle. Le partenariat étroit avec Berlin n’a apporté « rien » à la France sur le plan de la politique étrangère et militaire si ce n’est « la désillusion, la trahison et le fait d’être laissé en plan », a-t-elle écrit mercredi dans un article invité du journal « L’Opinion ». à l’occasion de la fête nationale française en commémoration de la prise de la Bastille en 1789.

Le couple franco-allemand se dirigeait vers un « divorce », a poursuivi Le Pen. L’Allemagne se concentre unilatéralement sur sa position de leader en Europe centrale. « La France doit donc se tourner vers d’autres horizons à partir de 2022 », a-t-elle exigé.

[Wenn Sie aktuelle Nachrichten aus Berlin, Deutschland und der Welt live auf Ihr Handy haben wollen, empfehlen wir Ihnen unsere App, die Sie hier für Apple- und Android-Geräte herunterladen können.]

Le Pen a appelé à une coopération plus étroite avec la puissance nucléaire britannique, avec laquelle la France « partage un rang diplomatique et nucléaire similaire ». Avec les Britanniques et d’autres alliés dans le monde, elle veut faire avancer la lutte contre l’islamisme en priorité.

Les élections présidentielles en France débuteront le 10 avril prochain. Lors du second tour des élections deux semaines plus tard, les sondeurs prédisent un autre duel entre le président Emmanuel Macron et Le Pen. En 2017, Macron a clairement remporté le second tour des élections. (AFP)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.