« Devrait leur livrer ça »: Von der Leyen demande des chars de combat principaux pour l’Ukraine

« Devrait leur livrer ça »
Von der Leyen demande des chars de combat principaux pour l’Ukraine

Le gouvernement fédéral a augmenté son soutien militaire à l’Ukraine – les chars de combat n’en font pas partie. Le président de la Commission européenne augmente également la pression dans le débat : les Ukrainiens se battaient pour toute l’Europe, il faut donc leur donner ce qu’ils demandent.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé les États de l’UE à se conformer aux demandes ukrainiennes de livraison de chars de combat. « S’ils disent qu’ils ont besoin de chars de combat, alors nous devrions le prendre au sérieux et le leur livrer », a déclaré von der Leyen dans une interview à Bild TV. Cela affecterait les pays de l’UE comme l’Allemagne, mais aussi la France, qui possède des chars de combat occidentaux. Après sa conversation avec le président Volodymyr Zelenskyj, von der Leyen a expliqué : « Les Ukrainiens prouvent que, s’ils ont les bons moyens militaires, ils peuvent se défendre. »

Von der Leyen a déclaré que les Ukrainiens se battaient pour toute l’Europe. « C’est pourquoi il est si important qu’ils obtiennent toutes les ressources militaires dont ils ont besoin. » Ce combat porte sur « la démocratie gagnante et l’autocratie perdante ». L’UE elle-même n’a pas d’armes, mais a déjà fourni à Kyiv 2,5 milliards d’euros d’aide militaire par le biais de la soi-disant facilité de paix. Von der Leyen a également déclaré qu’il était important que l’UE fasse tout ce qu’elle pouvait pour aider, comme un soutien financier, parallèlement aux moyens militaires. L’UE a déjà fourni 19 milliards pour cela.

Le président de la Commission européenne a souligné à quel point il était important de continuer à soutenir le pays malgré la hausse des coûts. « L’aide à l’Ukraine coûte cher, mais notre liberté, l’ordre de paix international et la démocratie n’ont pas de prix », a déclaré von der Leyen en réponse à une question sur l’impact possible de la crise économique en Europe sur le soutien à l’Ukraine. De plus, des sanctions de l’UE contre la Russie auraient des répercussions profondes et visibles.

Elle n’a également laissé aucun doute sur le succès militaire de l’Ukraine : « Je suis fermement convaincue qu’à la fin l’Ukraine gagnera et que Poutine devra perdre. » Les Ukrainiens ont « une formidable motivation » et savent « exactement ce pour quoi ils se battent, pour la liberté de leur pays ». Les Russes, d’autre part, ne savent souvent même pas où ils sont et pourquoi ils sont là. De plus, « toutes les démocraties de ce monde sont du côté de l’Ukraine », la soutenant militairement mais aussi économiquement de toutes ses forces.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.