Downton Abbey et les confidences de Maggie Smith, la saga continue





ROME, 26 AVRIL – Il y a quelque chose de rassurant que le groupe de nobles et de majordomes qui vivent dans le château victorien de Highclere dans le Hampshire, à moins d’une heure de Londres, parviennent à communiquer, qu’il s’agisse de la série culte ou de la version cinéma – Downton Abbey 2: Une nouvelle ère arrive en salles le 28 avril avec Universal – et ce n’est pas seulement pour la vue magnifique sur la campagne anglaise ou pour cette immense bibliothèque ou pour le maquillage et les perruques qui nous ramènent à la fin des années 1920. Il y a là un mélange de sentiments et d’ironie, de haut et de bas, de joie et de tristesse, de bon goût, d’éducation, non sans intrigues et subterfuges très humains, il y a toujours l’équilibre et au fond une sorte de modèle de coexistence civile qui aujourd’hui plus que ne nous semble jamais un objectif inaccessible. C’est la touche magique de Julian Fellowes, le créateur de l’univers de Downton Abbey (d’après le roman de Julian Snobs), qui a récemment offert aux téléspectateurs une autre série d’époque, The Gilded Age, qui se prépare déjà pour la deuxième saison après la succès du premier (en Italie, il a été diffusé par Sky). Fellowes est de retour sur les rails dans le très attendu deuxième film consacré au mythique clan Grantham étendu réalisé par Simon Curtis. Fellowes déclare : « Je veux que les gens regardent Downton et en profitent. J’espère aussi qu’on les amènera de temps en temps à réfléchir à la disparité des origines dans une société égalitaire, ou à la difficulté d’être homosexuel dans une période historique où c’était encore illégal. On touche à ce genre de sujets mais ce n’est pas le propos principal du film. Le but du film est de faire passer une belle soirée au public ». Le film, en salles à partir du 28 avril, commence par le mariage de Tom Branson (Allen Leech) et Miss Lucy Smith (Tuppence Middleton), fille de Maud, Lady Bagshaw (Imelda Staunton) : nous sommes en 1928 et elle réunit pour l’occasion toute la famille et les serviteurs de Downton Abbey. Depuis que sa santé s’est détériorée, la comtesse mère (Maggie Smith), la veuve Crawley, est revenue s’installer au château. Violet a a hérité d’un manoir dans le sud de la France qu’elle veut à son tour léguer à Sybbie, la fille de Lady Sybil et de Branson. Qui est feu Marquis de Montmirail ? Et pourquoi a-t-il laissé un si généreux cadeau à la Comtesse Mère ? (MANIPULER).

(MANIPULER)






Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.