du rouge à Ibrahim à la double erreur contre Roma

Pour le match de dimanche soir entre Rome e Milan, Fabio a été désigné Maresca, à la veille de Derby (donc toute décision drastique pourrait aussi avoir des effets sur le prochain match), siffle récemment le président de la section des arbitres de Naples. Sur les réseaux sociaux, plusieurs fans des Rossoneri ont levé le nez après cette désignation étant donné que lors des 10 précédents avec les Rossoneri, le sifflet napolitain a commis plusieurs erreurs contre le Diable. Les voici en détail :

12 avril 2021 – Parme 1-3 AC Milan : Ibra est expulsé en raison de manifestations
A 60′ Maresca tire le carton rouge de Zlatan Ibrahimovic pour quelques mots de trop que le Suédois aurait prononcés. En réalité, d’après les images et surtout l’audio provenant du terrain, aucune offense ou phrase irrespectueuse de l’attaquant de l’AC Milan ne se fait entendre. Selon toute vraisemblance, Maresca a mal compris ce qu’Ibra lui a dit. L’ancien arbitre Graziano Cesari a ensuite commenté l’épisode comme suit: « Je ne pense pas qu’il y ait d’infractions d’Ibrahimovic envers l’arbitre, cela me semble tout à fait un dialogue normal. Nous verrons ce que Maresca a écrit dans son rapport. C’est possible que l’arbitre a mal compris, dans ce cas il doit admettre qu’il a mal compris ». En fin de compte, Ibra a été disqualifié pour un tour par le juge des sports pour « attitude provocatrice et critique irrespectueuse ».

9 janvier 2021 – Milan-Turin 2-0 : Maresca concède d’abord un penalty inexistant à la grenade (plus tard retiré du VAR) puis met en garde Leao pour une simulation inventée en milieu de terrain
A 49′, Maresca concède un penalty à Turin pour une faute de Tonali sur Verdi. Le VAR le rappelle cependant car d’après le replay il est clair que c’est le joueur de grenade qui donne un coup de pied au milieu de terrain des Rossoneri. L’arbitre de Naples décide donc de révoquer le penalty et de donner le châtiment au Diable. A 79′, donc, Maresca met en garde Leao (il a été prévenu et a donc dû sauter le prochain match contre Cagliari) pour une simulation au milieu de terrain, mais en réalité la faute contre lui par le joueur turinois est claire. Concernant ce dernier épisode, l’ancien arbitre Marelli a ensuite expliqué : « C’est une erreur d’appréciation de Maresca, il était aussi en bonne position. Murru est intervenu très tard sur Leao. Il ne l’a pas touché, il faut être précis, mais si Leao n’avait pas sauté, la jambe gauche de Murru aurait été touchée. Il y a deux ans, Meret a été expulsé à Naples-Juventus, il n’a pas touché Ronaldo mais la décision était correcte de détacher une jambe, s’il saute pour éviter de contacter le l’infraction doit être punie. C’est sûrement faux d’avertir Leao, c’est tout sauf une simulation, s’il n’avait pas sauté il aurait été touché par Murru ».

3 février 2019 – Roma-Milan 1-1 : penalty non accordé à Suso, l’expulsion de Pellegrini pour double jaune manque
Dans ce match, l’arbitre Maresca commet deux fautes graves : d’abord il n’accorde pas de penalty à Milan pour une faute de Kolarov sur Suso, puis en finale il n’extrait pas le deuxième jaune de Pellegrini après une intervention d’avertissement claire également sur le Espagnol. Le lendemain, le ralenti de la Gazzetta dello Sport écrivait : « En seconde mi-temps, à 7′ Suso au sol dans la zone de Roma, renversé par Kolarov : les deux se touchent, mais la poussée des deux mains de le côté serbe semble plus évident. Maresca n’intervient pas (et met en garde Paqueta pour des protestations), Calvarese fait de même depuis la salle du var, comme prescrit pour de tels cas. Une décision hautement discutable. A 37′ Pellegrini, déjà prévenu, atterrit Suso : les supporters milanais demandent à juste titre l’expulsion qu’elle n’arrive pas ».

18 décembre 2018 – Bologne-Milan 0-0 : double jaune à Bakayoko, mais le premier carton jaune n’était pas là
En seconde période, Maresca tire deux cartons jaunes de Bakayoko en trois minutes. D’après le Corriere dello Sport en kiosque le lendemain, l’arbitre napolitain a eu tort de jaunir le joueur français à deux reprises : si le deuxième jaune peut être partagé, le premier était un étirement car les Français n’ont pas commis une faute aussi grave. mériter la sanction disciplinaire.

6 janvier 2018 – Milan 1-0 Crotone : deux buts douteux annulés par les Rossoneri
En seconde période, l’arbitre Maresca a annulé deux buts très douteux contre Milan : le premier à la 14e minute à Kessie (avec l’aide du VAR) et le second à la 49e minute à Kalinic, mais les deux étaient deux décisions qui ont laissé plusieurs les doutes.

4 mars 2017 – Milan 3-1 Chievo : pénalité inexistante infligée aux invités
Sur le résultat du 1-0 pour Milan, Maresca a sifflé un penalty qui n’était pas là au Chievo, alors transformé par De Guzman. L’ancien arbitre Mauro Bergonzi a ensuite analysé cet épisode comme suit : « L’arbitre commet une grave erreur en accordant le penalty aux invités : non seulement Gapkè était hors-jeu, mais la faute de De Sciglio est inexistante. La retenue n’est absolument pas suffisante. attribuer une pénalité « .

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.