En raison des prix élevés de l’électricité : la première université reste fermée plus longtemps en hiver !

Compte tenu de la forte augmentation des prix de l’énergie, l’Université de Strasbourg sera fermée deux semaines de plus cet hiver.

Strasbourg- Compte tenu de la forte augmentation des prix de l’énergie, l’université de Strasbourg, en France, sera fermée deux semaines de plus cet hiver.

Des économies sont réalisées à l’Université de Strasbourg. Les étudiants doivent prendre une semaine de vacances supplémentaire, puis étudier à domicile. © AFP/Frédéric Florin

Le président de l’université Michel Deneken (65 ans) a annoncé lundi qu’il y aurait une troisième semaine de vacances de Noël début janvier et une semaine d’enseignement à distance en février.

De plus, le chauffage, qui est réglé sur une température de 19 degrés, doit être allumé « le plus tard possible ». Une campagne d’information est également prévue.

Déclenchés par les livraisons de gaz considérablement réduites de la Russie, les coûts de l’énergie pour l’Europe ont récemment augmenté de manière significative. En France, qui dépend fortement de l’énergie nucléaire, environ la moitié des réacteurs sont actuellement hors service, ce qui signifie que le pays doit importer beaucoup d’électricité d’autres pays.

A la recherche de chair à canon : Poutine veut utiliser ces ruses pour augmenter son armée
Politique russe
A la recherche de chair à canon : Poutine veut utiliser ces ruses pour augmenter son armée

L’Université de Strasbourg, avec ses près de 57 000 étudiants, s’attend également à des coûts énergétiques nettement plus élevés.

Alors que l’électricité, le gaz et le chauffage urbain ont coûté environ 10 millions d’euros l’an dernier, l’université s’attend à des dépenses de 13 millions d’euros pour l’année en cours. Le budget pour 2023 est de 20 millions d’euros.

Le syndicat de l’éducation FSU a critiqué les fermetures prévues en hiver. Elle craint que la recherche ne pâtisse si l’accès aux laboratoires devient plus difficile.

De plus, le « télétravail forcé » pèse sur les salariés car ils doivent se chauffer chez eux.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.