Espagne-France en Ligue des Nations, l’UEFA explique le but de Mbappé

Un épisode qui continue d’être discuté avant tout pour la médiatisation qu’il a eue et pour le prestige de la compétition dans laquelle il s’est déroulé, c’est-à-dire dans le Finale de la Ligue des Nations entre l’Espagne et la France, tranché en faveur des « Bleus », par un Le but de Mbappé, qui a commencé sur la ligne défensive de l’équipe de Luis Enrique, mais remis en jeu par une touche d’Erica Garcia. A l’occasion, l’arbitre anglais Anthony Taylor avait validé le but, épaulé par son compatriote Stuart Attwell. Une décision qui a suscité la polémique après la compétition à travers les propos des joueurs des Red Furies mais aussi les jours suivants dans la presse espagnole. La motivation donné sur le terrain par Taylor aux joueurs était péremptoire, ou l’arbitre a expliqué comment La touche de Garcia était considérée comme un « jeu délibéré » arrivé avec Mbappé assez loin pour être remis en jeu.

Rosetti : « Le but de Mbappé ? Bonne décision mais règle à fixer »

C’était pour intervenir sur la question Roberto Rosetti, président de la Commission des arbitres de l’UEFA : « Anthony Taylor a pris la bonne décision sur la base de la règle existante et à son interprétation officielle – explique-t-il – Le joueur est intervenu délibérément pour jouer le ballon et l’adversaire n’a pas gêné le jeu. « Par conséquent, en ce qui concerne la règle actuelle du hors-jeu, la décision de l’arbitre anglais aurait été correcte. Cependant, Rosetti lui-même admet une incohérence dans la règle elle-même, ou du moins dans l’interprétation ce qui a été donné jusqu’à présent : « Cette affaire nous montre que l’interprétation actuelle de la règle semble être en conflit avec l’esprit de la règle elle-même, qui est d’empêcher tout joueur de profiter de sa position de hors-jeu – réitère-t-il -. La position de l’UEFA est que il existe des moyens d’améliorer le libellé pour l’aligner sur l’objectif de la règle du hors-jeu et l’esprit du jeu. J’ai déjà été en contact avec mes collègues de la FIFA et de l’IFAB et je discuterai des solutions possibles lors de la prochaine réunion du Panel technique de l’IFAB.  »

Comment la règle pourrait-elle changer

Il est donc probable qu’à cette occasion nous discuterons de la notion de « mise » et son interprétation plus correcte, c’est-à-dire qu’il peut être évalué de cde le considérer comme tel lorsqu’il est fait en plein « contrôle » du corps et avec l’intention de jouer réellement le ballon, et non lorsque, comme dans ce cas, on essaie désespérément d’intervenir pour empêcher le ballon de finir par un adversaire.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *