Fin des rêves pour De Bruyne and Co. – Croatie continue

Al-Rajjan (dpa) – Après les jours de chaos à Doha, la génération dorée belge doit rentrer chez elle sans titre. Kevin De Bruyne and Co. n’a pas pu aller au-delà d’un match nul 0-0 contre la Croatie, deuxième, et a été éliminé au premier tour de la Coupe du monde au Qatar.

La dernière fois que cela est arrivé aux Belges, c’était en 1998 lors de la finale en France. Pour la Croatie, cependant, le voyage continue, l’ancien footballeur mondial Luka Modric peut encore rêver du grand couronnement de sa carrière très réussie.

De Bruyne, quant à lui, est toujours sans titre international, que ce soit en club ou au niveau national. Trois fois en quarts de finale, plus la troisième place en Russie était le résultat des derniers grands tournois – le meilleur millésime que la Belgique ait jamais produit reste inachevé.

Martínez: «Respect et admiration»

« Cette génération mérite respect et admiration », a déclaré l’entraîneur national belge Roberto Martínez avant le match du tout ou rien. Dans les jours qui ont suivi son arrivée dans le Golfe, cependant, le millésime talentueux avait principalement produit de nombreux titres négatifs. Une prétendue cabane Zoff, une affaire de taupe jusqu’au sommet de crise avait accompagné les faibles performances sportives.

Raison suffisante pour que Martinez reconsidère son onze de départ. Il n’y avait pas de place pour la superstar et capitaine Eden Hazard, qui était hors de forme depuis longtemps, contre la Croatie, et son frère et professionnel de Bundesliga Thorgan a également glissé hors de la formation de départ. Ce n’était pas non plus suffisant pour la superstar malade Romelu Lukaku, l’attaquant de l’Inter Milan s’est assis sur le banc et est entré en jeu en seconde période.

La Croatie bat un record – presque

Tout d’abord, il ne manquait pas grand-chose et la Belgique aurait encaissé le but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde. Après seulement neuf secondes, l’ancien professionnel de Bundesliga Ivan Perisic a tiré juste à côté du but depuis la position de la main gauche. Il a presque dépassé le Turc Hakan Sükür, qui a marqué onze secondes plus tard dans le match pour la troisième place contre la Corée du Sud lors de la Coupe du monde 2002.

En tout cas, les Croates ont pris un meilleur départ et semé la confusion dans la défense des Rode Duivels. Les Belges ont eu la chance que le penalty soit de nouveau concédé à la 15e minute par l’arbitre vidéo allemand Marco Fritz. Andrej Kramaric, victime d’une faute, du club de Bundesliga TSG 1899 Hoffenheim, avait déjà été hors-jeu par le plus petit centre. Il n’y a donc pas eu de duel épicé entre Modric et Thibaut Courtois, tous deux parmi les meilleurs joueurs du Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions. Courtois a disputé sa 100e sélection.

Belgique sans pour autant la pénétration nécessaire

Les Belges prennent alors l’initiative. Ils devaient le faire aussi, car l’adresse au tir possible du jeu parallèle a été effectuée très tôt. Mais il n’y avait pas beaucoup d’occasions au premier tour. C’est Dries Mertens qui a eu la meilleure occasion après un beau travail de De Bruyne, mais le vétéran a mis le ballon au-dessus du but (13e). Juste avant la pause, Mertens provoquait une nouvelle menace (42e).

Il manquait de puissance de pénétration face à la solide défense croate. Il est grand temps pour « Big Rom », le meilleur buteur belge. Et c’était moins de quatre minutes avant que Lukaku n’entre en action pour la première fois après avoir été remplacé. Avec l’attaquant, il y avait à nouveau une station de passage au siège, qui pouvait fixer et distribuer les balles. Et seul le poteau a empêché le but en or de Lukaku (60e).

Plus les Belges risquaient, plus ils devenaient vulnérables sur la défensive. Courtois était là pour les tirs de Mateo Kovacic (50′), Marcelo Brozovic (54′) et Modric (54′ et 68′). Lukaku a raté les dernières grosses occasions pour la Belgique peu avant la fin (87e/90e). Même le remplacement tardif d’Eden Hazard ne pouvait plus empêcher la fin amère des Belges.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *