Foyers aviaires dans le nord de l’Italie, la France, les Pays-Bas : que se passe-t-il ?

Après les récents foyers de certains foyers aviaires en Vénétie et dans d’autres régions du nord de l’Italie, les éleveurs français ont également reçu l’ordre de garder la volaille sous contrôle en raison derisque élevé de propagation de la grippe causée par l’orthomyxovirus par les oiseaux migrateurs.

L’ordonnance, publiée au Journal officiel français, fait suite à une mesure similaire prise aux Pays-Bas la semaine dernière, après une affaire de souche hautement contagieuse de grippe aviaire H5 a été découvert dans une ferme avicole, entraînant l’abattage de plus de 36 000 oiseaux à titre de mesure de protection.

Le ministère français de l’Agriculture a déclaré que : « L’augmentation du taux d’infection dans les couloirs migratoires justifie l’augmentation du niveau de risque pour l’ensemble de la France métropolitaine à forte« , puisque déjà en août, dans toute l’Europe, ils avaient été plus de 130 foyers de grippe aviaire découverts entre oiseaux sauvages et volailles d’élevage. C’est peut-être aussi pourquoi des centaines d’oiseaux meurent à travers l’Amérique sans raison apparente.

Le gouvernement français espère que le blocus aidera à prévenir une récurrence de l’année dernière, lorsque la grippe aviaire a été trouvée dans plus de 500 endroits. perturbant gravement la production alimentaire dans le sud-ouest de la France.

Même en Italie, en 2021, ils étaient confirmé 102 foyers soutenus par le sous-type H5 (H5N8, H5N5 et H5N1) chez les oiseaux sauvages, avec pour conséquence l’utilisation de toutes les mesures de contrôle et d’éradication prévues par la réglementation en vigueur.

Le ministère de la Santé lui-même, avec l’Usl et la Confagricoltura locaux, a cependant rassuré la population en précisant comment la situation est « sous contrôle« et voici »aucun risque pour l’homme » dans les conditions actuelles des foyers.

Cependant, la surveillance de la situation dans toute l’Europe est toujours active et en alerte, cependant ne baissez pas la garde et évitez le saut des espècesEn effet, déjà en Russie, début 2021, un premier cas de grippe aviaire humaine a été découvert.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *