France : « Chacal » condamné à la réclusion à perpétuité

Avant que le tribunal et les jurés ne se rendent à leurs délibérations, Jackal a déclaré qu’il se sentait fier de son « passé révolutionnaire » et a ajouté qu’il « avait tué au moins 83 personnes ».

Lors de la dernière audience concernant le Chacal et la tentative d’assassinat il y a 47 ans, le tribunal a rendu un verdict qui avait déjà été confirmé à deux reprises auparavant. En 2018, la cour d’appel de Paris a confirmé la peine de réclusion à perpétuité, mais en 2019 la Cour de cassation, sans remettre en cause sa culpabilité, a ordonné un nouveau procès, qui ne devait déterminer que le montant de la peine.

Carlos, qui s’appelle en fait Ilich Ramirez Sanchez, purge une triple peine à perpétuité pour les attentats perpétrés dans les années 1970 et 1980 au nom de la révolution communiste et pour la cause palestinienne.

Lors de l’attentat de Paris en 1974, deux personnes ont été tuées et 34 blessées ; Ramirez Sanchez a été accusé d’avoir lancé une grenade à main dans le Quartier Latin à Paris.

En 2011, Carlos a été condamné à la réclusion à perpétuité pour complicité dans quatre attentats en France, tuant 11 personnes et en blessant plus de 140. Auparavant, il avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de deux policiers français et de leur informateur à Paris en 1975.

Dans une interview accordée en 2011 à l’un des journaux vénézuéliens, Szakal a admis avoir commis plus de 100 attaques, tuant un total de 1 500 à 2 000 personnes. Au tribunal, interrogé sur sa profession, il a répondu qu’il était un « révolutionnaire professionnel ». Il porte le nom que lui a donné son père, avocat de gauche, en mémoire du leader de la révolution bolchevique, Vladimir Ilitch Lénine.

Ramirez Sanchez est en prison depuis plus de 23 ans.

Voir: Crise diplomatique. Paris appelle les ambassadeurs, les Etats-Unis et l’Australie répondent

Nous sommes heureux que vous soyez avec nous. Abonnez-vous à la newsletter Onet pour recevoir le contenu le plus précieux de notre part

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.