France : l’ancien Premier ministre a un nouveau poste grâce au gouvernement russe

En 2007-2012, le Premier ministre français a parlé chaleureusement de la Russie à plusieurs reprises au cours de son mandat. Il l’a également fait en 2017, alors qu’il était l’un des candidats à l’élection présidentielle sur la Seine.

– Nous avons fait une erreur dans le passé en mettant la Russie au pied du mur. La Russie est un grand pays qui ne peut être traité à la légère, a déclaré Fillon au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung pendant la campagne électorale là-bas.

Fillon était l’un des favoris aux élections de 2017 jusqu’au déclenchement d’un scandale qualifié par certains médias de « Penelopegate » – du nom de sa femme Penelope. Elle devait être employée comme assistante parlementaire de son mari, pour laquelle elle devait toucher un total de près de 500 000. euros d’ici 10 ans. Au final, Emmanuel Macron a remporté les élections et Fillon est arrivé troisième avec un score de 20 %.

Après une enquête qui a duré plusieurs mois, en juin de l’année dernière, Fillon a été illégalement condamné à 5 ans de prison, incl. pour fraude financière et abus de fonds publics. L’ancien Premier ministre a fait appel de ce verdict.

Sur recommandation de la Russie, ce pays a déjà atteint ce pays à titre officiel, entre autres l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, l’ancien chancelier autrichien Wolfgang Schüssel ou l’ancienne ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissel.

(kw)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.