France : Louis XIV et l’hygiène. Pourquoi le Roi Soleil ne s’est-il pas lavé ?

  • Dans la France du XVIIe siècle, l’eau stagnante était évitée. Il y avait une opinion que les bains chauds étaient particulièrement nocifs
  • Louis XIV est obligé de mettre une nouvelle chemise plusieurs fois par jour. Tout cela à cause de l’odeur très piquante de la sueur. Selon les normes de l’époque, de telles déguisements faisaient de lui un vrai mignon
  • Lors d’une des querelles du Roi Soleil, elle lui a dit en face qu’il peut avoir de nombreux défauts, mais « au moins il sent moins que lui ». Les dents de Ludwik étaient également abîmées par le manque d’hygiène. Sa mâchoire était littéralement pourrie
  • Plus d’informations sur la page d’accueil d’Onet

Dans la France du XVIIe siècle, l’eau stagnante était évitée. Certains pensaient que les bains chauds étaient particulièrement nocifs. Le célèbre médecin français de l’époque, Théophraste Renaudot, a expliqué que « le bain, s’il n’est pas une mesure médicale indiquée en cas d’urgence, est non seulement superflu, mais très nocif pour les personnes ».

« Le bain détruit le corps »

C’était censé être ainsi parce que : « Le bain détruit le corps et, en le remplissant, le rend sensible à la pression des mauvais aspects de l’air (…). Les corps plus détendus sont plus maladifs et éphémères que compact. »

Ce n’est pas encore fini. Selon le médecin et ses confrères, « le bain remplit la tête de vapeur. C’est l’ennemi des nerfs et des ligaments, qui détend à tel point que ceux qui n’ont jamais souffert de lumbago les reconnaîtront après le bain ».


Photo : Pierre-Denis Martin / Domaine public

Voici à quoi ressemblait Versailles peu après la mort de Louis XIV

Puisque même les médecins prêchaient de telles choses sur le bain, il n’est guère surprenant que la baignoire remplie d’eau chaude ait été rangée. Comme nous le lisons dans le livre d’Agnieszka Krzemińska « Autrefois, les gens vivaient dans la saleté. Quand et pourquoi avons-nous commencé à prendre soin de nous ? » au lieu de cela:

(…) les « toilettes sèches » sont devenues à la mode, qui consistaient à changer de sweat-shirts, de sous-vêtements et de literie, dont le blanc comme neige symbolisait la propreté. Même les aristocrates les plus riches pouvaient sentir comme les paysans ordinaires (bien que ces derniers puissent même être plus propres si leur travail nécessitait un contact avec l’eau).

Armoire de bain pour le spectacle

L’exemple est venu d’en haut. Louis XIV, au pouvoir absolu, n’était décidément pas amateur d’éclaboussures. Il a lui-même déclaré que dans toute sa vie, il n’avait pris un bain que trois fois.

Il est vrai que sur sa commande à Versailles une salle de bain spacieuse avec une grande baignoire en marbre a été créée, mais ce n’était qu’une référence aux modèles romains. Le monarque n’avait pas du tout l’intention d’utiliser les installations d’hygiène.

Après quelques années, la luxueuse salle de bain a été transformée en logement pour le fils illégitime du Roi Soleil, Comte de Toulouse. Une belle baignoire – après des modifications nécessaires – est devenue une piscine de jardin, qu’il n’y avait qu’à admirer.

L’aversion du souverain pour le trempage dans l’eau est attestée par les dossiers méticuleux de ses médecins. Grâce à eux et aux récits de l’époque, on sait que la toilette matinale du roi se limitait uniquement à se laver le visage et les mains à l’alcool de vin et à changer la chemise de nuit au premier jour.

« Czyścioch » pour l’époque

Ludwik XIV, qui – comme le souligne Agnieszka Krzemińska –  » aimait l’exercice et le sexe « , a été contraint de mettre une nouvelle chemise plusieurs fois par jour. Tout cela à cause de l’odeur très piquante de la sueur. Selon les normes de l’époque, de tels déguisements faisaient de lui un vrai mignon.

En fait, Louis XIV – comme toute la cour – sentait horriblement mauvais. Pour masquer l’odeur, le monarque et ses vêtements étaient aspergés de parfums. Les fenêtres ont été ouvertes pendant l’audience. Mais cela n’a pas beaucoup aidé.


Photo : Henri Testelin / Domaine public

Louis XIV et sa cour puaient terriblement

L’ambassadeur de Russie, après avoir vu le souverain français, a écrit dans une lettre du tsar que Louis XIV « pue comme un animal sauvage ». A son tour, la maîtresse du Roi-Soleil de Madame de Montespan, lors d’une de ses querelles, lui dit en face qu’il peut avoir bien des défauts, mais « au moins il sent moins que lui ».

Il est très probable que c’est l’aversion pour le bain qui a provoqué l’abcès douloureux au niveau de l’anus royal, qui a ensuite provoqué la formation d’une fistule.

Les dents de Louis XIV étaient certainement ruinées par le manque d’hygiène et l’amour de la douceur. Sa mâchoire était littéralement pourrie. Et la puanteur qui sortait de la bouche était tout simplement insupportable.

***

Lisez aussi sur les pages de WielkaHistoria.pl sur une civilisation extraordinaire qui a été complètement oubliée. Il y a 4,5 mille ans, ils avaient des toilettes et de l’eau courante dans leurs maisons.


Photo : Wydawnictwo Poznańskie Sp. z o. o

Vous pouvez lire comment les gens ont pris soin de l’hygiène pendant des millénaires dans le livre d’Agnieszka Krzemińska. « Dans le passé, les gens vivaient dans la saleté. Quand et pourquoi avons-nous commencé à prendre soin de nous-mêmes ? (Maison d’édition Poznań 2021).

Rafał Kuzak – historien, spécialiste de l’histoire de la Pologne d’avant-guerre, des mythes et des déformations. Co-fondateur du portail WielkaHISTORIA.pl. Auteur de plusieurs centaines d’articles de vulgarisation scientifique. Co-auteur des livres « La Pologne d’avant-guerre en chiffres » et « Le Grand Livre de l’Armée de l’Intérieur ».

Nous sommes heureux que vous soyez avec nous. Abonnez-vous à la newsletter Onet pour recevoir le contenu le plus précieux de notre part.

(après-midi)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.