France : Un scandale de « vague » dans l’armée. Un pilote lié à une cible pour les combattants

Les événements ont eu lieu en mars 2019, mais ce n’est que maintenant que la victime de la « vague » militaire a décidé de se présenter au bureau du procureur. La notification remise aux enquêteurs marseillais indiquait « une exposition délibérée au danger » et des « violences particulières » commises à son encontre par les auteurs.

Le jeune pilote a été « initié » dès le premier jour de son arrivée à la base militaire le la Corse 27 mars 2019. Quelques heures après son arrivée sur les lieux, un groupe d’autres militaires l’a encerclé, l’a attaché avec du ruban adhésif, lui a mis un sac noir sur la tête et l’a jeté dans la voiture. La recrue a été emmenée sur un terrain d’entraînement et attachée à un poteau qui était l’une des cibles des combattants.

L’homme est resté sur le terrain d’entraînement pendant environ 20 minutes, au cours desquelles des avions d’entraînement et de l’artillerie ont tiré autour de lui.

Tout a été immortalisé par les soldats qui ont maltraité le jeune pilote. Les enregistrements constituent des preuves dans l’affaire et certaines des photos ont été publiées par le quotidien « La Provence ».

L’armée française a déclaré avoir ouvert l’enquête après avoir reçu des informations sur les événements.

Sources: « Provence »

(mt)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *