Hinze n’est plus la chasse après le bronze de la Coupe du monde

D’une certaine manière, Emma Hinze a semblé un peu soulagée lorsque la Marseillaise a retenti sous la pluie de confettis – assez inhabituel – et que la reine allemande du vélo de piste n’était pas sur le plus haut podium.

« C’est un fait que c’est épuisant mentalement quand on est toujours la chasse », a déclaré Hinze après avoir été détrônée par la Française Mathilde Gros dans la discipline suprême du sprint sur la piste olympique de Paris 2024. Elle voulait se libérer de toutes les contraintes. « Je n’ai rien à faire, je dois juste m’amuser. »

Après deux titres de Coupe du monde, la Ligue des champions et le triomphe du Championnat d’Europe à Munich, Hinze a cette fois pu remporter la médaille de bronze. La collègue de l’équipe Lea Sophie Friedrich a remporté l’argent, mais n’a pas pu battre la foule portée par 5000 Français. « C’est un petit avant-goût de Paris », a déclaré Friedrich, qui était fier de l’argent au final, même « s’il me manque encore ce titre ».

Vogel : « Tu tombes pour te relever »

C’était peut-être une soirée instructive pour Hinze et Cie sur ce qui pourrait leur arriver aux Jeux Olympiques. « Il vaut mieux que la répétition générale se passe mal et que les Jeux olympiques se passent bien. Nous pourrions vivre avec cela. Vous tombez pour vous relever », a déclaré la championne du monde du record Kristina Vogel de l’agence de presse allemande et sait par sa propre expérience comment grande la pression est comme la chasse: « C’est super difficile de gérer la pression. Avec le recul, je peux dire que j’étais une épave mentale ici et là. Je n’ai pas montré ça au monde extérieur, mais à l’intérieur j’étais un chat effrayant. Tout le monde est nerveux en demi-finale. »

Hinze a montré à quel point le fardeau est lourd de toujours commencer la course en tant que favori : « J’ai toujours atteint la finale pendant deux ans. Je m’en aperçois un peu maintenant. Une pause serait bien aussi. Je sais que ça a été une route difficile pour moi et j’ai eu beaucoup de courses. »

Une pause est encore impensable, ce samedi Hinze et Friedrich poursuivront dans le contre-la-montre de 500 mètres au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Et le dimanche, la compétition de Keirin suit. « J’espère qu’Emma et Léa retrouveront leurs forces et redeviendront fortes dans leur tête. C’est dans les jambes, il faut juste pouvoir le récupérer. »

Page d’accueil

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *