il n’y aura pas de Worley, Kilde et Braathen

Au vu des parallèles samedi et dimanche, transalpin avec Pinturault et le champion du monde Faivre, ainsi que Clara Direz qui s’est imposée à Sestriere 2020. Quinze Scandinaves en course, avec Kristoffersen déjà 2e de la dernière édition.

Entre les absences (pas mal, surtout au niveau féminin) et quelques confirmations importantes, la mosaïque des participants au deuxième tour de cette Coupe du monde se compose.

Samedi avec la compétition féminine et dimanche avec celle masculine, voici les parallèles à la Flexen Arena de Lech/Zuers et, après l’Italie avec ses dix athlètes, d’autres nations de référence ont également dévoilé leurs choix.

A l’image de la France d’Alexis Pinturault, qui a remporté le parallèle il y a 12 mois à Arlberg, et du champion du monde des spécialités, Mathieu Faivre, mais qui comptera aussi sur Clément Noël, Cyprien Sarrazin (qui a remporté la seule course en CdM justement dans ce discipline, en 2016 à Alta Badia), Thibaut Favrot et Victor Muffat-Jeandet. Seules deux transalpines en compétition, sans Tessa Worley qui partira demain aux Etats-Unis pour préparer le géant de Killington (et ira aussi à Lake Louise). Samedi, nous verrons Clara Direz, qui a étonnamment triomphé à Sestrières en janvier 2020, mais vient de reprendre les courses à Soelden, et Coralie Frasse Sombet à la porte.

Onze Norvégiens proposés pour les deux courses à Lech/Zuers ; vous êtes dans le peloton des hommes, où l’on connaissait déjà l’absence d’Aleksander Aamodt Kilde, qui s’était envolé dans le Colorado pour préparer les deux triptyques de vitesse, mais aussi celle de Lucas Braathen, et avec le deuxième classé du parallèle autrichien de 2020, Henrik Kristoffersen, pour diriger une équipe aux occasions importantes puisqu’il y aura aussi Rasmus Windingstad (son parallèle à Badia en 2019), Leif Kristian Nestvold-Haugen, Atle Lie McGrath, Timon Haugan et Fabian Wilkens Solheim.

Cinq femmes au départ, avec Maria Tviberg (fraîche de la meilleure en carrière avec la 5e place à Sölden) et d’excellentes spécialistes, triomphant dans l’épreuve par équipes des derniers Championnats du Monde à Cortina, comme Kristin Lysdahl, Thea Louise Stjernesund et Kristina Riis- Johannessen, en plus de Mars Monsen.

Enfin, le quatuor de Suède : Estelle Alphand et surtout Sara Hector chercheront le coup, tandis que Kristoffer Jakobsen vise haut dans l’épreuve masculine, avec son coéquipier Mattias Roenngren à ses côtés.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.