Jacobi et Längenfelder remportent leur course de qualification au MXGP de France

Incroyable, mais l’Allemagne a fait un retour impressionnant aujourd’hui au MXGP de France. Après le début de la journée sous un soleil radieux, de sombres nuages ​​de pluie sont arrivés juste à temps pour le départ des courses.

Le plus durement touché a été l’EMX125 où les coureurs ont dû faire face à un parcours presque incroyable sous une pluie battante. Les jeunes pilotes ont donné le meilleur d’eux-mêmes et ont montré que le motocross n’est pas seulement possible par beau temps.

Simon Längenfelder au MXGP de France 2022, Ernée / Photo : SevenOnePictures

Au début de la catégorie MX2, les ornières étaient déjà très profondes en raison du sol meuble, mais Simon Längenfelder ne semblait pas s’en soucier. Dès le départ, l’Allemand a pris les devants dans le peloton et a montré sa classe de pilote. Le meneur de table Tom Vialle n’a pas non plus vraiment suivi le pilote GASGAS. Simon a contrôlé la course de l’avant et a remporté une victoire incontestée.

Résultat MX2Top 5

  1. Simon Langenfelder
  2. Tom Vialle
  3. Thibault Benistant
  4. Kévin Horgmo
  5. Stéphane Rubini

Nous sommes ici pour faire un spectacle pour les fans

La course de qualification de la classe MXGP a suscité beaucoup d’émotion avant même le départ, car les meilleurs pilotes ont refusé de prendre le départ dans des conditions difficiles. Tim Gajser, Jorge Prado, Pauls Jonass et d’autres ont poussé leurs vélos loin de la grille de départ et ont laissé les coureurs à partir de la position 11 prendre la grille. Seul le héros local Maxime Renaux, qualifié 8e sur la grille, a pris le départ. « Nous sommes ici pour organiser un spectacle pour les fans et nous, en tant que pros / pilotes d’usine, sommes payés pour le faire »; a déclaré le Français en conférence de presse après la course.

Cependant, comme dans la catégorie MX2, la course a été dominée par un Allemand. Henry Jacobi, connu pour ses bons départs, a pris la tête du peloton sauvage après seulement quelques mètres. Comme il nous l’a dit après la course, sa belle performance l’a également surpris.

« J’aime être ici à Ernée et j’ai déjà conduit les Nations ici. Au début, j’ai doublé Renaux et Lapucci assez rapidement et j’ai ensuite pu bien démarrer. C’était surprenant pour moi et c’est aussi une nouvelle situation d’être devant. C’est ma première pole position et le reste n’a pas d’importance, en fin de compte c’est ce qui est sur le papier qui compte. Je suis définitivement satisfait, car je n’aurais pas pu faire mieux. »

grève des travailleurs

Henry nous avait aussi donné son avis sur la « grève » des chauffeurs d’usine.

« Il y avait environ 10 à 15 conducteurs dans la discussion sur l’opportunité de conduire ou non. Je n’étais pas impliqué depuis le début. Cela m’était égal dès le début, parce que j’ai dit que s’il y avait une voiture, je conduirais et sinon, alors non, mais s’il vous plaît dites-nous maintenant. Parce que nous avons attendu environ 20 minutes comme des poulets sur un perchoir. J’ai alors été le premier à dire que je conduirais. Après cela, les pilotes derrière moi ont dit qu’ils conduiraient. Après cela, Renaux, Watson et Van Horebeke ont également décidé de conduire. Je suis curieux de savoir ce qu’il adviendra des pilotes qui n’ont pas pris le départ aujourd’hui. »

Même Simon Längenfelder n’a pas pu comprendre la décision des pilotes MXGP de ne pas prendre le départ. À son avis, la piste était humide, mais certainement praticable. Et si l’EMX125 pouvait rouler sous une pluie battante, les pros auraient pu le faire aussi.

Résultat MXGP – Top 5

  1. Henri Jacobi
  2. Jérémy Van Horebeek
  3. Brent van Doninck
  4. Maxime Renaux
  5. Benoît Paturel

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.