Journée mondiale de l’alimentation (16 octobre 2021)

La faim dans le monde a progressé depuis 2014 et la crise pandémique n’a fait qu’accentuer cette tendance. En 2020, près de 811 millions de personnes souffraient de la faim, 161 millions de plus qu’en 2019.

Dans un contexte de multiplication des crises alimentaires où 155 millions de personnes sont en insécurité alimentaire aiguë, la France agit à l’international pour accompagner les agriculteurs et le développement de systèmes de production agro-écologiques, lutter contre la malnutrition et favoriser la transition vers des systèmes alimentaires sains et durables. Depuis 2018, le volume des financements français pour lutter contre les crises alimentaires dans les pays les plus fragiles, qui sont souvent en Afrique subsaharienne, a augmenté de 170 % et continuera d’augmenter en 2022. Cette aide va, par exemple, au profit des femmes , qui jouent un rôle crucial dans les systèmes alimentaires et pourtant sont souvent les plus touchés par la malnutrition et la pauvreté.

L’action de la France s’inscrit également dans le cadre du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (23 et 24 septembre 2021), à l’occasion duquel la France a rappelé son soutien à deux coalitions internationales : la Coalition sur l’agroécologie, qui est liée à notre engagement dans le Grand Vert Wall in the Sahel, et la Coalition pour l’alimentation scolaire, développée par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.