Judo à Paris : 7 médailles d’or pour le Japon, 3 pour la France

Deuxième et dernier jour du Grand Chelem de judo à Paris : En reconnaissance du Judo for Peace Award 2021, le président de la FIJ Marius Vizer a remis au président de la Fédération saoudienne de judo Abdulaziz Albassam la statue de Jigoro Kano.

De nombreux combats et finales passionnants ont de nouveau été proposés dans l’AccorHotels Arena, y compris dans la catégorie jusqu’à 81 kg. Dans une bataille équilibrée entre deux athlètes forts, le Japonais Fujiwara Sotaro a prévalu sur le fort Géorgien Tato Grigalashvili. Ils ont reçu les médailles des mains de Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies.

Dans la catégorie des moins de 70 kilos, la Française Margaux Pinot a affronté la Japonaise Niizoe Saki. Sous les acclamations du public local, elle a remporté sa première médaille d’or en Grand Chelem pour la France. La ministre française des Sports Roxana Mărăcineanu lui a remis la médaille.

Le Japonais Murao Sanshiro a remporté la médaille d’or des 200 livres avec un osoto-gari contre l’Azerbaïdjanais Mammadali Mehdiyev. Patrick Bahadourian, invité de la FIJ, remet les médailles.

Le Japon et la France sont en tête tableau des médailles à. En finale jusqu’à 78kg, la Française Audrey Tcheumeo a triomphé de la Japonaise Umeki Mami avec ce lancer. Cela a donné l’or à la France – et son cinquième titre du Grand Chelem. L’ancien Premier ministre français Jean Pierre Raffarin a remis les prix.

Dans la catégorie de poids jusqu’à 100 kg, c’était un combat entre les actuels et anciens champions d’Europe. Tasoma Nikiforov de Belgique a battu Peter Paltchik d’Israël dans le Golden Score. Il y avait de l’or des mains de Pascal Raffy, patron de la manufacture horlogère Bovet.

Dans la catégorie des poids supérieurs à 78 kg, le Japon a réussi à prendre sa revanche contre la France grâce à Tomita Wakaba. En finale, elle a battu la grande favorite Romane Dicko. Le secrétaire général de la FIJ, Jean Luc Rouge, remet les médailles.

La journée s’est terminée par la finale des 100 kg. Le jeune Mongol Tsetsentsengel Odkhuu a mérité la dernière médaille d’or de la journée grâce à un solide travail de fond. Celle reçue d’Alexandre Baev, invité de la Fédération internationale.

Ceci met fin à un tournoi sportif exceptionnel à Paris.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *