La Bundesliga croise les doigts pour la sélection DFB contre l’Angleterre – actualités sportives sur le hockey sur glace, les sports d’hiver et plus encore

Que Nagelsmann, Kehl ou Gündogan. Lorsque les femmes de la DFB atteindront la couronne du Championnat d’Europe dimanche, les entraîneurs, joueurs et officiels de la Bundesliga et de l’équipe nationale regarderont également l’écran avec enthousiasme.

Quand Alexandra Popp et l’équipe féminine allemande de football affronteront l’Angleterre pour le titre de championne d’Europe dimanche, de nombreux entraîneurs, officiels et joueurs nationaux de Bundesliga croiseront les doigts.

Sebastian Kehl fait également partie des supporters : « J’aimerais vraiment que les filles remportent à nouveau un titre. Le dernier, c’était il y a quelques années. Ce serait vraiment bien pour le football en Allemagne », a déclaré le directeur sportif de Borussia Dortmund avant la grande finale (18h/ARD et DAZN) sur la chaîne Sky TV.

Kehl a une sympathie particulière pour la meilleure buteuse et capitaine Popp, qui a marqué six buts pour l’équipe entraînée par l’entraîneur national Martina Voss-Tecklenburg : « Alex est aussi un grand fan du BVB. Nous croisons donc les doigts pour ses coups sûrs, cela devrait travailler. » Le joueur national Ilkay Gündogan de Manchester City peut même imaginer un une-deux ludique avec la femme de Wolfsburg : « Il y aurait certainement l’une ou l’autre chose. Je ne m’inquiéterais plus trop de ça maintenant. Le deuxième but contre la France, celui était vraiment fort. »

Julian Nagelsmann, entraîneur du FC Bayern Munich, veut suivre la finale du point de vue d’un fan. « Quand je regarderai le match dimanche, je ne vais certainement pas rester là à écrire de la finesse tactique, même s’il y en a », a déclaré le joueur de 35 ans. « Il s’agit plus d’en profiter, de croiser les doigts pour qu’ils obtiennent le titre. »

Glasner : Les deux équipes se sont méritées en finale

Pour l’entraîneur de l’Eintracht Francfort Oliver Glasner, « les deux meilleures équipes de ce Championnat d’Europe méritent d’être en finale » en Allemagne et en Angleterre. La joueuse de 47 ans a un grand respect pour les performances des femmes : « Le football féminin s’est énormément développé et est techniquement au plus haut niveau. Également dans le domaine tactique, comment les espaces sont rétrécis et vous travaillez contre le ballon.  » Christian Streich du SC Freiburg en est également certain : « Il y a vraiment de la qualité, c’est du très bon football. »

lire aussi

Finale du Championnat d’Europe à Wembley

DFB féminines avant la finale de rêve : « Tout le stade contre vous »

« Ce ne sera pas facile contre l’Angleterre, pays hôte, mais je suis confiant », a déclaré Domenico Tedesco, qui disputera la Supercoupe contre le Bayern Munich, champion du monde, avec le vainqueur de la coupe RB Leipzig samedi (20h30 / Sam.1 et Ciel).

Baumgart croit aux titres

Avant même le coup d’envoi, nombreux sont ceux qui s’extasient sur l’ambiance qui régnera au stade de Wembley. L’équipe DFB a désormais « une expérience incroyable devant 90 000 fans à Wembley », a déclaré l’entraîneur de Hoffenheim André Breitenreiter : « C’est un match très spécial et qui va libérer beaucoup d’émotions. »

L’entraîneur de Cologne, Steffen Baumgart, était également un fan des Allemandes. « L’équipe fait un excellent travail. Ils se sont améliorés de match en match. C’est pourquoi je pense qu’ils peuvent encore faire mieux », a déclaré Baumgart jeudi. « Maintenant, il s’agit de tout éliminer à nouveau en finale. Je fais beaucoup confiance pour eux, et c’est pourquoi c’est agréable à regarder. »

© dpa-infocom, dpa:220729-99-207594/4

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.