La capsule SpaceX revient sur Terre avec quatre astronautes de l’ISS – Actualités

Une capsule de la société américaine SpaceX en provenance de la Station spatiale internationale (ISS) dans laquelle voyageaient quatre astronautes est revenue sur Terre lundi (8) dans la nuit, selon la NASA.

Forte de l’atmosphère terrestre, ainsi que de quatre énormes parachutes, la capsule Dragon a résisté à la chute vertigineuse grâce au bouclier thermique.

A 22h33 sur la côte est des Etats-Unis (0h33 GMT, mardi), la capsule a atterri en Floride, ce qui représentait la fin de la mission Crew-2.

Un navire a récupéré la capsule et une équipe a ouvert la trappe pour que les astronautes puissent sortir. Par mesure de précaution, ils ont été placés sur des civières et transportés par hélicoptère.

Depuis son arrivée sur l’ISS le 24 avril, l’équipage, composé de deux Américains (Megan McArthur et Shane Kimbrough), d’un Français (Thomas Pesquet) et d’un Japonais (Aki Hoshide), a réalisé des centaines d’expériences et contribué à perfectionner les panneaux. station solaire.

Les quatre astronautes à bord de la capsule Dragon, baptisée Endeavour, se sont désaccouplés de l’ISS à 14h05 (16h05 GMT) lundi.

Ensuite, Endeavour a fait le tour de l’ISS pendant une heure et demie pour prendre des photos.

Il s’agissait de la première mission du genre depuis qu’un vaisseau spatial russe Soyouz a effectué une manœuvre similaire en 2018.

La capsule Dragon a une petite fenêtre circulaire en haut de la trappe avant pour permettre les photographies.

Le retour d’Endeavour sur Terre a été retardé d’un jour en raison de vents violents.

Le mauvais temps et ce que la NASA a qualifié de « problème médical mineur » ont également entraîné le report du lancement d’un nouveau groupe d’astronautes, la mission Crew-3, prévu mercredi.

Pendant ce temps, l’ISS accueillera trois astronautes, deux Russes et un Américain.

SpaceX a commencé à transporter des astronautes vers l’ISS en 2020, ce qui a mis fin à neuf ans de dépendance des États-Unis à l’égard des fusées russes pour les voyages après la fin du programme de navette spatiale.

L’équipage a également été confronté à un dernier défi sur le chemin du retour : porter des couches, après qu’un problème a été détecté dans le système de gestion des déchets de la capsule.

Les astronautes n’ont pas eu accès à une salle de bain pendant dix heures, à partir du moment où l’écoutille a été fermée jusqu’à leur retour sur Terre.

« Ce n’est certainement pas idéal, mais nous sommes prêts à y faire face », a déclaré l’astronaute de la NASA Megan McArthur.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *