La femme qui a tué l’homme qui l’a violée est condamnée en France, mais n’aura pas à être arrêtée

Crédit, AFP

Légende de la photo,

Le cas de Valérie Bacot, au foulard jaune sur la photo, a fait grand bruit dans les médias français

Une femme qui a tué l’homme qui l’a soumise à des années de viol et d’abus a été condamnée par un jury lors d’un procès en France pour meurtre avec préméditation. Mais elle n’aura plus à passer de temps en prison.

Un jury du tribunal de Chalon-sur-Saône, dans le centre de la France, a délibéré pendant cinq heures vendredi (25) avant de rejeter l’argument de la défense de Valérie Bacot selon lequel elle n’était pas saine d’esprit au moment où elle a tué Daniel Polette.

Malgré la condamnation de Bacot pour meurtre, le tribunal a appliqué une peine de prison qui peut être totalement déduite de la période pendant laquelle elle a été incarcérée provisoirement. Sur ce, Bacot a laissé le tribunal libre.

abus sur mineur

Valérie Bacot n’avait que 12 ans lorsque Daniel Polette, le compagnon de sa mère à l’époque, a commencé à la violer. Il a été arrêté mais est ensuite retourné au domicile familial et aurait repris les mauvais traitements.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.