La France. Apocalypse des ordures à Marseille [ZDJĘCIA]

Un mistral en rafales soufflant depuis mercredi éparpille des montagnes de détritus qui recouvraient les rues d’environ 92 communes de la métropole. Les tempêtes et les inondations locales ont libéré des milliers de tonnes de déchets dans la mer.

La France. Grève des ordures

Depuis le 27 septembre, grève des éboueurs à Marseille réclame une réduction du temps de travail de 35 heures par semaine d’environ 20 %.

En raison des menaces persistantes sur la santé des habitants et la sécurité publique, le préfet de police du département du delta du Rhône a décidé de mobiliser une soixantaine de personnels civils pour évacuer les déchets des quartiers les plus sensibles de la ville et travailler dans les déchetteries.

Il s’agit de la première intervention de ce type des services depuis 2010, même si les grèves des éboueurs à Marseille sont fréquentes.

Les éboueurs font grève pour montrer l’importance de leur travail

La centrale syndicale CGT n’a pas signé la proposition du gouvernement de raccourcir les 35 heures hebdomadaires de 9,5 %. Les syndicats se demandent si la mobilisation de la fonction publique sera efficace.

« Si le président de la région rencontrait les grévistes, nous ne serions pas là », assure Patrice Kantarjian du syndicat départemental CGT 13. Il estime que « le problème de la propreté à Marseille n’a pas commencé avec une grève des ordures ».

Le maire socialiste de Marseille Benoit Payan s’est plaint de la situation de la ville auprès du président Emmanuel Macron dans une lettre ouverte publiée mercredi par le quotidien local La Provence, exigeant que le gouvernement central prenne en charge la collecte des déchets du gouvernement régional.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.