La France ne reçoit pas de gaz russe

Arrêt de livraison pour la France : En raison de l’interruption et de l’étranglement, la France arrive via des canalisations plus de gaz de Russie. L’Italie reçoit également moins de gaz que prévu.

La France ne reçoit plus de gaz de la Russie par gazoducs. Comme l’a annoncé vendredi le gestionnaire de réseau français GRTgaz, c’est le cas depuis mercredi et est dû à « l’interruption du flux de gaz entre la France et l’Allemagne ». Au cours des jours précédents, la Russie avait déjà limité le volume des livraisons à certains pays de l’UE, dont l’Allemagne.

En outre, la Russie a continué de limiter les livraisons de gaz à l’Italie. Les livraisons de gaz avaient déjà été réduites ces derniers jours : mercredi de 15 % et jeudi de 35 % des quantités commandées. Selon le fournisseur de gaz public Eni, Gazprom n’a promis vendredi que 50% du volume de livraison commandé.

D’autre part, selon l’association énergétique BDEW, l’approvisionnement en gaz en Allemagne est actuellement sécurisé malgré les restrictions. « Nous observons la situation de très près. Malgré la réduction des approvisionnements en gaz en provenance de Russie, l’approvisionnement en gaz est actuellement stable », a déclaré vendredi Kerstin Andreae, présidente du conseil d’administration de la BDEW. « Le gaz vient de toutes les directions vers l’Europe et donc aussi vers l’Allemagne. »

Il n’y avait actuellement aucun signe d’arrêt complet des livraisons comme en France.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.