La France s’entraîne avec la Roumanie pour les urgences

Des véhicules blindés de transport de troupes arrivent. Des dizaines de soldats français prennent d’assaut les positions ennemies. C’est un exercice – toujours – mais à balles réelles – dans l’une des plus grandes zones d’entraînement militaire de Roumanie, explique le colonel Adrien de l’armée française : « Ils se sont entraînés avec toutes leurs armes. Nous avons utilisé des tirs de mortier, des missiles antichars, des fusils, des mitrailleuses et des tireurs d’élite. »

Environ 150 soldats français sont à l’œuvre dans la région de Cincu. Ils sont arrivés en Roumanie fin février et ont d’abord été stationnés sur une base aérienne de la mer Noire.

« On vient ici, dit Clément, pour échanger avec l’armée polonaise, l’armée roumaine et bien sûr l’armée américaine ».

« Nous partageons des armes avec les Roumains pour l’entraînement au tir. Ils testent aussi notre fusil d’assaut, donc c’est vraiment bien d’avoir l’opportunité de s’entraîner avec d’autres nations », souligne Louis.

L’armée française stationnera en permanence plusieurs centaines de soldats en Roumanie. Paris a accepté de prendre ici le commandement de la force de combat permanente de l’OTAN.

Quelques jours seulement après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’OTAN a envoyé une force de frappe en Roumanie. Il existe actuellement plus de 500 français et environ 300 soldats belges.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.