La France veut réaliser un nouvel essor économique en tant que « start-up nation »

Le président français Emmanuel Macron à la conférence Vivatech à Paris

Le président français veut faire de son pays une « start-up nation » et croit en l’esprit d’entreprise du pays.

Paris L’avenir de l’économie française se dessine dans un ancien chantier de fret de l’est parisien, du moins le gouvernement du président Emmanuel Macron y parie. Le bâtiment classé, fait de béton et d’acier, abrite Station F depuis 2017, qu’il prétend être le plus grand campus au monde pour les start-ups. Seuls deux wagons barbouillés de graffitis, dans lesquels les fondateurs d’entreprise et leurs employés se servent à l’heure du déjeuner dans un bar à salades, rappellent le passé ferroviaire.

1000 start-up se sont installées sur le site et sont accompagnées en amont dans l’élaboration de leur business model. Macron s’est fixé l’objectif d’une « nation start-up ». Station F est en quelque sorte le noyau du nouvel esprit d’entreprise qu’espère le chef de l’État.

Continuez à lire maintenant

Accédez à cet article et à tous les autres dans le

Web et dans notre application pendant 4 semaines gratuitement.

Plus loin

Continuez à lire maintenant

Accédez à cet article et à tous les autres dans le

Web et dans notre application pendant 4 semaines gratuitement.

Plus loin

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.