La grève du personnel de cabine entraîne des annulations de vols chez Ryanair

LISBONNE / BRUXELLES (Reuters) – Un débrayage du personnel de cabine au milieu de la saison des fêtes a entraîné l’annulation de vols dans plusieurs pays européens de la plus grande compagnie aérienne à bas prix d’Europe, Ryanair.

Selon les syndicats, les employés de Ryanair se sont mis en grève vendredi en Belgique, en Espagne et au Portugal, provoquant l’annulation de nombreux vols. Selon les médias belges, 127 vols doivent être annulés rien qu’à l’aéroport de Charleroi.

Les syndicats des pays avaient appelé à des manifestations de trois jours. L’Italie et la France devraient également être touchées ce week-end. Les syndicats ont reproché à Ryanair de ne pas respecter la législation du travail dans les pays concernés et de contourner les salaires minimums, par exemple.

« Les conditions de travail sont terribles », a déclaré Ricardo Penarroias, président du syndicat portugais SNPVAC. Les membres d’équipage ne sont même pas autorisés à emporter une bouteille d’eau à bord. Ryanair n’a initialement fait aucun commentaire. Cependant, le groupe avait déjà déclaré qu’il avait conclu des accords pour 90% de ses employés en Europe et ne s’attendait pas à des effets de grande envergure des grèves dans l’importante activité estivale.

En Belgique, le groupe Lufthansa a également été affecté par des défauts de paiement. Chez la filiale Brussels Airlines, le personnel de cockpit et de cabine a protesté, selon la compagnie aérienne il y a donc des déficiences. Selon Brussels Airlines, les grèves dureront du 23 au 25 juin, les effets exacts ne sont pas encore prévisibles.

Dans l’aviation, il y a une énorme crise au début de la haute saison des voyages, car presque partout il n’y a pas assez de personnel pour un volume de trafic comme aux heures de pointe avant la pandémie. Les aéroports sont également aux prises avec des pénuries de personnel. Les voyageurs doivent être préparés à de longs délais d’attente.

(Reportage de Catarina Demony et Miguel Pereira, édité par Matthias Inverardi, édité par Hans Seidenstücker. Si vous avez des questions, veuillez contacter notre équipe éditoriale à berlin.newsroom@thomsonreuters.com (pour la politique et l’économie) ou frankfurt.newsroom@ thomsonreuters.com (pour les entreprises et les marchés).)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.