la proposition 5 étoiles pour sauver la piste historique • MBNews

Ce qui était autrefois la piste des montagnes russes de Monza pourrait devenir demain la maison de tous les patineurs de la Brianza. C’est l’idée du mouvement 5 étoiles de Monza qui a présenté il y a quelques jours au conseil municipal une motion l’indiquant comme une zone idéale pour cela Skate-Parc de la ville, celui désaffecté de via Boccaccio, dans les jardins de la Villa Reale, une structure déjà préparée pour le roller hockey, pour ce qui était le Roller Monza primé. Une véritable passation entre les sports de wheeling qui, selon les pentastellati, pourrait être une solution gagnante pour tout le monde. « Valoriser cette zone à l’abandon depuis des années est idéal pour nous – expliquer du Mouvement. – Il fait partie des jardins de la Villa Reale, comme le Tennis Club lui-même. Il est accessible par une route secondaire qui le protège de la circulation et est facilement accessible par les transports en commun ».

« Les voix et la musique sont loin des résidences résidentielles – continuent-ils – et élargiraient l’intérêt des familles de tous ces enfants qui fréquentent déjà l’aire de jeux que ce conseil a créée dans les jardins voisins. Cette surface est déjà suffisante pour créer la piste et la tribune préexistante pourrait également être restaurée avec les vestiaires et services associés ci-dessous. Un espace bar et tables en serait l’écrin et le ferait entrer de plein droit dans le « Circuit des Manifestations » pas seulement national ».

Skate Park à Monza, une longue histoire

Cela faisait un moment que nous parlions d’un skate park à Monza. En mars dernier, le projet est redevenu d’actualité lorsque les patineurs (qui à Monza n’ont pas d’espace pour pratiquer cette activité, ed) a ouvert un dialogue avec le conseiller aux sports Andrea Arbizzoni. «Ce fut un dialogue fructueux – avait précisé Arbizzoni – il s’agit de jeunes respectueux, qui ne font pas semblant, mais demandent. Une inconnue pour nous reste celle du lieu dans lequel réaliser le projet : en effet, nous devons trouver un espace qui nous permette de concilier les besoins des enfants avec ceux des résidents ».

Le skate park actuellement en discussion est la quatrième tentative pour la ville de Monza : d’autres ont été construits en Autodrome, nell’area dell’ex Abattoir et le dernier, en Viale Elvezia. «Ces derniers jours, quelque chose a bougé – rapporte le Mouvement dans une note officielle. – Le conseil d’Allevi par la voix du commissaire Arbizzoni a trouvé la zone choisie : elle est située dans via Rosmini, une zone décentralisée, coupée de la viale Stucchi animée « . Et ici le contre-proposition, celui de la piste de roller, « une structure qui, avec une table de ping-pong, une dizaine de tables et un bar, avait été le point de rencontre de plusieurs adolescents des années 1960 ».

L’ancien Skate Park de Viale Elvezia

L’appel des pentastellati : « La junte a la possibilité d’honorer les attentes »

«Notre ville ne peut pas se limiter à l’hippodrome, au volley-ball, au football – concluent les représentants de M5S Monza. – L’Administration actuelle trouve ici la bonne occasion de faire preuve de sensibilité et de savoir honorer les attentes, jusqu’à présent insatisfaites, de nos jeunes. Entre autres, avec un engagement économique qui, dans le cas du Skate Park, ne gaspillerait pas ses caisses. Nous sommes en pleine Transition Écologique et récupérons une Zone Désaffectée, celle du Hockey ne peut qu’honorer cette Administration. Réussir à trouver des rafraîchissements dans le Recovery-Plan ».

Partagez cette nouvelle

Facebook & Newsletter

En cliquant sur le Page Facebook officielle de MBNews et en mettant « LIKE » nous vous mettons à jour de manière exclusive et automatique sur toutes les NEWS. Si vous souhaitez bénéficier de nos promotions et remises que nos clients vous réservent, abonnez-vous dès maintenant à la Newsletter.

Agnese Zappalà

Agnese Caterina Zappalà, née en 1993. Diplômée en musicologie entre l’Italie et la France, diplômée de l’ISPI de Milan en affaires européennes, j’ai récemment obtenu une deuxième licence en histoire politique à l’Université de Pavie en écrivant sur le journalisme féminin dans le Risorgimento italien. J’aime entrer en contact avec les gens et raconter des histoires qui me passionnent. Journaliste indépendant.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.