L’Allemagne et la France ignorent la demande de moratoire de l’OMS sur la troisième dose de vaccin | Coronavirus

La demande de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été faite mercredi. Le même jour où le directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a défendu que « nous ne pouvons et ne devons pas accepter que les pays qui ont déjà utilisé la plupart des Stock des vaccins utilisent encore plus, alors que la population la plus vulnérable au monde reste sans protection », les États-Unis ont rejeté la proposition. Un jour plus tard, l’Allemagne et la France ont confirmé leur intention de commencer à proposer une dose de rappel à partir de septembre aux personnes vulnérables.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.