Le boycott des projections publiques en France s’élargit

En France, l’ambiance au boycott de la Coupe du monde au Qatar se répand : Paris, Marseille, Bordeaux et Nancy ont renoncé à la diffusion publique des matchs de football, rapporte le journal « Le Monde » mardi.

Lille, Strasbourg et Reims ont été les premières grandes villes françaises à annoncer un boycott correspondant de la Coupe du monde du 20 novembre au 18 décembre la semaine dernière.

La raison des décisions sont les circonstances écologiques et sociales au Qatar, a déclaré le conseiller municipal aux sports de Paris, Pierre Rabadan. Le report du tournoi à décembre a également suscité du ressentiment.

La ville de Marseille rejoint le constat fait à Paris : « Cette compétition s’est progressivement transformée en une catastrophe humaine et écologique, incompatible avec les valeurs que nous souhaitons voir transmises à travers le sport et le football en particulier. » On veut donc qu’ils ne favorisent pas la Coupe du monde au Qatar.

Le Qatar a longtemps été critiqué pour les violations des droits de l’homme et le traitement des travailleurs invités. Dans le passé, il y avait aussi eu des accidents mortels sur les chantiers de construction de la Coupe du monde. Le gouvernement de l’émirat fait référence à ses propres réformes et rejette certaines des critiques. (dpa)

Vers la page d’accueil

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *