Le championnat de tennis par équipe commence à Prague, les Tchèques sont dirigés par Krejčíková

Mises à jour: 29.10.2021 09:32
Publié:

Prague – L’un des plus grands événements sportifs que la République tchèque ait jamais accueillis commence à Prague. Le nouveau championnat du monde des équipes de tennis féminin, anciennement la Fed Cup, aura lieu du lundi au samedi, et les Tchèques aspirent à un autre triomphe. Derrière la Billie Jean King Cup, la sélection du capitaine Petr Pála sera menée par la star de la saison, Barbora Krejčíková.

Le tournoi final devait initialement se jouer sur terre battue à Budapest, mais l’année dernière il a été annulé en raison du coronavirus, cette année il a d’abord été reporté et en mai, la capitale hongroise a renoncé à l’événement. L’Association tchèque de tennis, dirigée par son patron Ivo Kaderka, a repris l’organisation il y a deux mois.

« Pour la République tchèque, c’est probablement le plus grand événement sportif qui ait jamais existé ici. Le tennis est le troisième sport le plus répandu après le football et le basket-ball et les douze meilleures équipes de la planète se retrouveront en République tchèque à Prague », a déclaré Kaderka.

Les joueuses à domicile comptent sur Krejčíková, la reine de Roland-Garros cette année et, avec Kateřina Siniaková, également la gagnante olympique du double. L’équipe à côté de Siniaková est complétée par la médaillée d’argent en simple des Jeux de Tokyo, Markéta Vondroušová, Tereza Martincová et Lucie Hradecká.

Les Tchèques sont l’équipe la plus titrée de la dernière décennie dans la compétition. Depuis 2011, ils ont remporté six des onze trophées, et en 2012, 2014, 2015 et 2018, ils ont remporté la finale gagnante à l’O2 Arena, où ils joueront également cette année. « Et je dois croire que nous serons à nouveau invincibles ici », a déclaré Pála.

La numéro quatre mondiale Krejčíková a absorbé l’atmosphère de la finale de Prague lors du triomphe en 2018, lorsqu’elle a rejoint l’équipe en tant que remplaçante. « A ce moment-là, je pensais que j’aimerais jouer le match le plus important devant des spectateurs tchèques ici, et si ça marchait, je le gagnerais », a-t-elle rappelé, ajoutant avec espoir, « J’espère que nous réussirons à la fin de la semaine prochaine. »

Les Tchèques commenceront à se battre dans le groupe D dans l’arène O2 lundi à partir de 17h00 avec les Allemandes, qui sont basées sur Angelique Kerberová. Le deuxième match avec la Suisse, mené par la championne olympique Belinda Bencicova, se jouera trois jours plus tard. Seuls les vainqueurs du groupe se qualifieront pour les demi-finales.

Les trois autres groupes comprennent l’Australie, la Biélorussie, la Belgique, les lauréats de la dernière année du concours 2019 de France, de Russie, de Slovaquie, d’Espagne, des États-Unis et du Canada.

La numéro un australienne Ashleigh Barty, qui a terminé la saison, est absente du top dix du classement. Aryna Sabalenková de Biélorussie, Karolína Plíšková de trois ans et Garbiňa Muguruzaová d’Espagne, qui se concentrera sur le Tournoi des Champions, ne joueront pas non plus. Il se jouera dans la semaine suivant la finale par équipe féminine à Guadalajara, au Mexique.

La compétition est à nouveau jouée par le système de tournoi après 20 ans. Il y avait deux groupes de quatre à Madrid en 2001, et les Belges ont remporté le titre. En République tchèque, le tournoi a eu lieu en 1986 à Štvanice et en finale a perdu l’équipe locale face aux Américains dans un groupe avec Martina Navrátilová.

Cette fois, douze unités sont réparties en trois groupes. L’O2 Arena comportera également un univers O2 plus petit, qui était récemment le centre national de vaccination contre le coronavirus. Les mesures contre le coid affectent également la compétition, les équipes sont dans ce qu’on appelle des bulles et se déplacent uniquement entre l’hôtel et les courts. Les téléspectateurs devront suivre les réglementations actuelles sur les coronavirus, comme se faire vacciner et se couvrir la bouche.

Le plus grand intérêt est dans les matchs tchèques, ils sont complets plus de la moitié. Un billet d’une journée pour l’anneau supérieur de l’arène O2 coûte 890 couronnes, pour la partie inférieure 2290. Un forfait de quatre jours pour la phase de groupes coûte 1960 et 4960 couronnes. Les demi-finales ont coûté 1490 et 3990, les finales de samedi 1190 et 2990 couronnes. Les billets pour la journée coûteront 990 couronnes dans la salle O2 universum.

Le tournoi se déroule également en République tchèque grâce au soutien du gouvernement final, qui a attribué à l’événement 65 millions de couronnes sur la réserve budgétaire. La Fédération internationale de tennis (ITF) distribuera 18 millions de dollars lors des finales, douze parmi les joueurs et six parmi les associations nationales de tennis.

Finale de tennis du roi

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.