Le Premier ministre australien m’a menti

Les chefs d’État français et australien se sont rencontrés pour la première fois depuis le différend sous-marin. Lors du sommet du G20 à Rome, Emmanuel Macron a accusé Scott Morrison de lui avoir menti. Mais cela contredit.

Série photo avec 21 photos

Le président français Emmanuel Macron a déclaré aux journalistes lors du sommet du G20 à Rome que le Premier ministre australien Scott Morrison lui avait menti au sujet de l’annulation d’un accord d’un milliard de dollars pour acheter des sous-marins en septembre. Macron et Morrison s’étaient rencontrés à Rome pour la première fois depuis l’incident.

Lorsque les journalistes ont demandé à Macron s’il croyait que Morrison lui avait menti, Macron a répondu : « Je ne pense pas, je sais ». Il a beaucoup de respect et d’amitié pour le peuple australien. Cependant, si vous vous traitez avec respect, cela signifie également que vous devez être honnêtes les uns envers les autres.

Morrison dit le contraire

Le Premier ministre australien a déclaré lors d’une conférence de presse le même jour qu’il n’avait pas menti. Il a déclaré à Macron que les sous-marins conventionnels ne répondraient plus aux besoins de l’Australie. Les relations entre les deux pays ont commencé à se rétablir.

Le vice-Premier ministre australien Barnaby Joyce a montré son incompréhension pour la position de Macron en Australie. « Nous n’avons pas volé une île, nous n’avons pas dégradé la tour Eiffel. C’était un contrat », a déclaré Joyce aux journalistes. « Les contrats ont des termes et conditions, et l’un de ces termes est que vous pouvez sortir du contrat. »

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.