Le Tour est une affaire slovène et il faudra pédaler pour les gagner

La 108e édition du Tour de France à vélo démarre aujourd’hui à Brest et se termine le 18 juillet à Paris, sur les Champs Elysées. Il y aura 21 étapes, avec 184 cyclistes en course, dont deux Portugais – Rúben Guerreiro (EF Education-Nippo) et Rui Costa (UAE-Team Emirates). Les favoris sont deux Slovènes : Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), vainqueur de l’an dernier, et Primož Rogliè (Jumbo-Visma).

Pogacar et Roglic ont fait du Tour une affaire slovène. La pandémie a donné une trêve au peloton, les vélos ont continué à rouler et les deux compatriotes n’ont cessé de gagner : Roglic a noyé les peines de la défaite dans le Tour, réitérant le triomphe dans la Vuelta (2020 et 2019), remportant le Liège-Bastogne -Liège (2020) et le Tour du Pays Basque (2021), plus trois étapes à Paris-Nice (2021), avant de se plonger dans une préparation intensive pour ce Tour. Pogacar a également impressionné, remportant le Tour des Emirats Arabes Unis, la Tyrrhénienne-Adriatique, le Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Slovénie cette saison.

Le pouvoir des Slovènes est tel qu’INEOS a été contraint de recruter quatre de ses cinq personnalités actuelles – il manque de peu Egan Bernal, le vainqueur 2019 et nouvellement consacré champion du Giro – pour tenter de contrer la supériorité du leader populaire des Émirats arabes unis. , qui aura l’aide du Portugais Rui Costa, et du leader mal-aimé de Jumbo-Visma, à nouveau escorté par un casting de luxe, à savoir le talentueux Belge Wout Van Aert, le Néerlandais Steven Kruijswijk (troisième en 2019) et l’Américain Sepp Kuss.

Geraint Thomas, le Gallois de 35 ans qui a conquis le cœur des fans du Tour il y a trois ans lorsqu’il a remporté l’événement, sera à la tête d’INEOS, partageant la tête avec Richard Carapaz, l’Equatorien qui a remporté le Tour d’Italie en 2019, avec son successeur, le Britannique Tao Geoghegan Hart, et l’éternel Australien Richie Porte, troisième placé sur le Tour2020, le rôle de réservistes.

Il sera difficile pour quiconque de se mêler de ce combat Slovénie contre. INEOS, mais le vent, les chutes, les conditions atmosphériques ou les descentes – sans oublier les près de 60 kilomètres de contre-la-montre et les montagnes qui ont fait peu de différences les années précédentes – peuvent faire émerger un outsider, et il est pratiquement certain que ce Le rôle ne conviendra pas à Chris Froome (Israel Start-Up Nation), de retour dans la compétition, mais cherchant toujours à retrouver sa forme perdue il y a deux ans dans la grave chute aux Critères Dauphine.

Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), double vice-champion du Tour, participe pour la huitième fois à la compétition et espère obtenir un bon résultat, tout comme son compatriote et vice-champion Rigoberto Uràn, qui dirigera l’EF Education. -Nippon. Le Britannique Mark Cavendish (Deceuninck-Quickstep), deuxième coureur avec le plus de victoires dans l’histoire du Tour, pourrait marquer l’histoire et atteindre le record de 34 triomphes pour le Belge Eddy Merckx.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.