Le tweet controversé de Gabriel Rufián sur la finale de la Ligue des Nations entre l’Espagne et la France

Le but controversé de Kylian Mbappé avec lequel la France a battu l’équipe de football espagnole 2-1 en finale de la Ligue des nations de l’UEFA elle a également eu son écho dans la politique nationale. Gabriel Ruffian, porte-parole de l’ERC au Congrès, a profité – fidèle à son style – du tumulte mis en place par les deux Kylian Mbappé pour « chauffer » encore plus les réseaux sociaux.

Alors que les spectateurs assistaient à la validation du but de l’attaquant français, apparemment hors-jeu, avec incrédulité, Rufián a écrit sur Twitter : « DERNIÈRE MINUTE | Llarena émet un mandat d’arrêt européen contre le monteur de lignes Espagne-France ».

Rufián a profité du football pour lancer une fléchette contre le juge Pablo Llarena, qui instruit l’affaire contre l’ancien président de la Catalogne Carles Puigdemont. Le 4 octobre, le magistrat a demandé au Cour d’appel de Sassari (Italie) pour exécuter l’ordre Euro contre les députés européens Clara Ponsati et Antoni Comín, qui accompagnaient le leader indépendantiste.

« Internationale ridicule »

La porte-parole du gouvernement, Patricia Plaja, a souligné la semaine dernière le « ridicule internationale de la justice espagnole » après la nouvelle tentative d’extradition de l’ancien président catalan vers l’Espagne Carles Puigdemont.

La justice italienne a reporté lundi 4 octobre la procédure sur la remise de Puigdemont jusqu’à ce que la Cour de justice européenne se prononce sur son immunité et sur la décision préjudicielle présentée par le magistrat espagnol Pablo Llarena.

Plaja a « célébré » que Puigdemont était libre après avoir comparu devant le Cour d’appel de Sassari (Italie), malgré le fait que Llarena avait demandé sa livraison à l’Espagne, considérant que la décision préjudicielle ne suspend pas l’ordonnance en euros.

Après avoir été arrêté le 23 septembre après avoir débarqué sur l’île de Sardaigne, Puigdemont a été libéré 24 heures plus tard, dans ce que Plaja dit être devenu un nouvel épisode de « discrédit européen » de l’État espagnol.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.