Les Français hués à Paris, le match n’a jamais été fini. Football « Gros absolu, honte »

Le début du conflit entre la France et l’Algérie remonte à l’histoire coloniale des Français. L’Algérie était l’une des colonies françaises les plus importantes. La reconnaissance officielle de l’indépendance de l’Algérie a lieu en avril 1962. Des désaccords subsistent entre la France et l’Algérie. Les deux pays se regardaient tout le temps avec aversion.

Voir la vidéo
« C’est devenu plus calme autour de l’équipe de Sousa. Ces matchs doivent être gagnés. »

Les Italiens ont hué leur héros de l’Euro 2020. « Tu n’es pas le bienvenu ici »

Le match mémorable était censé être un symbole de réconciliation

En 1998, les Français ont remporté le championnat du monde en battant le Brésil 3-0 en finale. Les fans ont adoré leur équipe, dans laquelle de nombreux joueurs venaient de différentes parties du monde. Le leader des Français était le phénoménal Zinedine Zidane, qui a des racines algériennes. À l’époque, il semblait que la paix allait enfin s’établir entre les pays. Le drapeau de l’Algérie a même été hissé sur les Champs Elysées, à côté du drapeau français. Fait intéressant, le drapeau national algérien a été conçu et cousu par une Française, Emilie Busquant, la compagne de vie de Messala Hadja, le père du nationalisme algérien, avec qui elle ne s’est jamais mariée car elles étaient toutes les deux contre les superstitions bourgeoises. On a même dit que les couleurs françaises ne sont pas le rouge, le blanc, le bleu, mais le noir, le blanc et « l’arabe ».

L’idylle fut cependant de courte durée. En 2000, Jacques Chirac, le président de la France, après avoir rencontré le parti au pouvoir en Algérie – Abdelaziz Bouteflika, a accepté de jouer un match amical entre la France et l’Algérie. Elle a eu lieu le 6 octobre 2001 au Stade de France. C’était le premier match entre ces équipes en quarante ans ! La réunion devait être un symbole de réconciliation entre ces nations. Le grand nombre de joueurs issus de l’immigration dans l’équipe de France (par exemple le pilier de la défense Marcel Desailly est né au Ghana et Christian Karambeu est originaire de Nouvelle-Calédonie) a donné aux optimistes l’espoir que le football pourrait être utilisé pour guérir une société amèrement divisée.

Zidane en maillot algérien

On s’attendait même à ce que Zidane joue l’autre moitié dans un acte de solidarité dans le T-shirt de l’équipe nationale algérienne et qu’il y ait une réconciliation symbolique des nations liées par un nœud colonial. Les médias français ont également écrit de nombreux articles sur ce duel, soulignant qu’il était très important. Bien qu’il y ait également eu des voix que le match ne devrait pas avoir lieu, car moins d’un mois plus tôt, le 11 septembre, il y avait eu une attaque contre le World Trade Center à New York.

« Cette rencontre n’a pas été organisée par simple « amour du sport ». L’Algérie sortait d’une période extrêmement difficile où la France est entrée dans un nouveau cycle politique, a déclaré Mehdi Meniri, un défenseur algérien.

On savait que le match est perçu comme un spectacle politique et la sécurité des spectateurs ou des joueurs eux-mêmes n’était pas trop prise en compte.

– Les organisateurs n’ont pas compris que le match se jouerait dans un contexte politique extrêmement instable. Le 6 octobre est une date d’une grande importance historique. En ce jour de 1961, Maurice Papon, le préfet de police français, institue un couvre-feu très restrictif pour tous les algériens d’origine vivant en banlieue parisienne. Ainsi, organiser un match un jour qui représente une longue histoire de discrimination contre tant de supporters algériens était non seulement insensible, mais risquait également de provoquer des troubles sociaux, explique varsity.co.uk, un journal indépendant de l’Université de Cambridge.

L'actuel stade Polonia a été construit en 1928300 millions de PLN ! Fortune pour Polonia Varsovie. Mais il y a une condition

Les jours de la réunion, des informations sont apparues selon lesquelles de possibles dérives pourraient survenir. Avant le match, pourtant, rien ne laissait présager une catastrophe. Un deux trois! Viva Algeria – pouvait être entendu dans les rues françaises. Il y avait une ambiance familiale. Par exemple, vous pouviez voir de nombreux pères portant des chemises algériennes et leurs fils portant des chemises françaises.

La Marseillaise huée, Zidane menacé

Cependant, il était clair dès le début de la réunion que tout ne se passait pas selon le plan des organisateurs. La foule des spectateurs (il y avait plus de 78 000 fans dans le stade) bourdonnait alors que « La Marseillaise » était jouée.

– Quand on a entendu le Stade de France huer la Marseillaise, on n’en croyait pas nos oreilles. Nous nous sommes tous regardés et avons pensé : « Que se passe-t-il ? Que font-ils? « L’hymne algérien n’a pas été hué et il y avait du respect pour le pays. Cela nous aurait peut-être rendus un peu plus agressifs sur le terrain, mais d’un autre côté les joueurs algériens étaient vraiment tristes et déprimés vers la fin du match, ils étaient vraiment conscient de l’importance de ces événements. – a déclaré par la suite le brillant défenseur français Lilian Thuram.

Zidane a été hué pendant le match et a ensuite admis qu’il avait reçu des menaces avant le match qu’il ne serait pas autorisé à jouer dans le match. Il y avait aussi des banderoles offensantes à propos de sa famille dans le stade. Quoi qu’il en soit, le bourdonnement était aussi presque à chaque fois que les Français étaient au bal.

Thuram : Les fans ont tout gâché

A la 76e minute du match, alors que les Français menaient 4:1 (buts marqués par Vincent Candela, Emmanuel Petit, Thierry Henry, Robert Pires – Djamel Belmadi) de nombreux supporters se sont précipités sur la pelouse. L’arbitre a décidé d’arrêter le match et celui-ci n’a pas été relancé pour des raisons de sécurité.

– Ce match était très important pour moi après ce qui s’est passé récemment entre la France et l’Algérie. Nous espérions nous rapprocher l’un de l’autre. Cependant, les fans ont tout gâché. Quand je les ai vus sauter, attrapés par des gardes du corps, j’étais furieux. J’ai attrapé le bras du ventilateur et lui ai demandé s’il avait une idée de ce qu’il faisait. Il a juste regardé avec ses grands yeux et s’est excusé. Ils ne comprennent rien. Les gens devront se battre à nouveau pour expliquer que tous les jeunes noirs ou algériens ne sont pas comme ceux qui ont fait ce gâchis – a déclaré un Lilian Thuram en colère, qui a été escorté jusqu’aux vestiaires par ses collègues.

Les personnages d'horreur sont sortis du FC Barcelone.  Une catastrophe.  Personne ne savait rienLes personnages d’horreur sont sortis du FC Barcelone. Une catastrophe. Personne ne savait rien

– C’était un gâchis absolu, une honte pour notre pays. Nous n’avons pas joué à un match de football, mais à grê politique pour ceux qui voulaient raconter une histoire, a ajouté le défenseur central français Frank Leboeuf.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *