L’État renforce la santé autochtone à Tarauacá

Le gouvernement d’Acre, par l’intermédiaire du secrétaire d’État à la Santé (Sesacre), était à Tarauacá pour mettre en œuvre le programme de santé autochtone. Ce mardi 19, des représentants du Centre de santé pour les populations prioritaires et vulnérables et du Centre d’éducation à la santé, accompagnés du maire Maria Lucinéia et du secrétaire municipal à la santé, Alderlândio França, ont visité la communauté de Caucho, dans le village du peuple Huni Kuin.

Le maire Maria Lucinéia et le secrétaire à la Santé Alderlândio França lors d’une visite au village. Photo : Fourni

La visite visait à entendre les demandes des dirigeants autochtones concernant les soins de santé dans les unités de la municipalité et de l’État. Et, aussi, rapprocher les équipes de direction et aligner les actions stratégiques pour améliorer les flux de services de manière fluide, en plus de consolider les partenariats.

Chaman du village de Huni Kuin, Panawa. Photo : Fourni

L’ordre du jour s’est prolongé jusqu’à ce mercredi 20, avec une réunion avec la directrice générale de l’hôpital Dr. Sansão Gomes, Laura Pontes, avec la coordinatrice du centre de base de Tarauacá et les équipes techniques de Sesacre.

Certaines demandes parmi les institutions, des propositions et des mesures de résolution ont été discutées, en plus de commencer l’élaboration d’objectifs de santé autochtone et de plans d’action pour l’accès à l’Incitatif aux soins spécialisés pour les peuples autochtones (IAE-PI).

Technicien de Sesacre, Vanderson Brito. Photo : Fourni

« J’ai eu l’opportunité de retourner dans mon village après plus de trois décennies pour écouter mon peuple et proposer des améliorations pour les aider. Ce fut l’un des moments les plus importants de ma vie. La santé indigène de Sesacre avance quotidiennement et promet de devenir une référence nationale dans ce portefeuille grâce à la secrétaire Paula Mariano et au gouverneur Gladson Cameli, qui ont ouvert un espace de dialogue et de production constante avec un œil sensible à la cause indigène », a souligné le technicien de Sesacre , Vanderson Brito.


Vues :
136

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.