L’homme politique français d’extrême droite Zemmour avance vers les élections présidentielles

Un nouveau sondage a placé l’expert de la télévision d’extrême droite Eric Zemmour devant Marine Le Pen pour atteindre le deuxième tour de l’élection présidentielle française de l’année prochaine en avril.

S’il était reproduit, cela laisserait Zemmour, un animateur de talk-show controversé, face au président sortant Emmanuel Macron dans un second tour pour la présidence française.

L’augmentation de Zemmour dans les sondages d’opinion a ébranlé les attentes selon lesquelles le vote serait une rediffusion du concours de 2017 entre Macron et la figure d’extrême droite pérenne du Rassemblement national Le Pen.

Sondage de vendredi réalisé par Ipsos Sopra Steria pour le journal français Le monde C’est le deuxième qui place Zemmour au deuxième tour. Il n’a pas officiellement annoncé sa candidature, mais s’est décrit comme un « candidat dans le débat » et devrait se présenter.

L’enquête auprès de 16 000 personnes interrogées du 7 au 13 octobre l’a placé à 16-16,5% des votes au premier tour, contre 15-16% pour Le Pen.

Macron était toujours en tête du premier tour avec 24 à 28 %.

Le sondage n’a pas prédit le résultat du second tour, mais d’autres sondages ont prédit Macron comme le vainqueur ultime.

Les sondeurs ont noté que Zemmour, qui a été condamné pour incitation à la haine raciale, était plus controversé parmi les électeurs que Le Pen. Seuls 20 % pensent avoir les qualités requises pour être président, contre 30 % pour le leader du Rassemblement national.

Lire la suite: Plus de 2 000 migrants commencent leur marche depuis le sud du Mexique

L’universitaire et écrivain de 63 ans s’est fait un nom en faisant des affirmations controversées sur les causes des maux perçus de la vie française moderne. Il a affirmé que l’identité française a été détruite par l’immigration, le féminisme, l’homosexualité, l’Europe et le libre-échange, entre autres.

Il a été comparé à Donald Trump pour son point de vue et son approche politique, s’étant vanté des foules qu’il attire à ses rassemblements, mais est considéré comme plus articulé dans les interviews et les débats.

Les sondages ont révélé que 65% des personnes qui ont déclaré qu’elles voteraient pour Zemmour ont déclaré qu’elles étaient « radicales » ou « très radicales », plus du double du nombre du grand public français.

Presque tous (98 %) ont déclaré que la France devrait être plus fermée à l’immigration et 96 % ont déclaré qu’ils considèrent l’islam comme une menace pour le pays. Seulement 12 % se souciaient de l’environnement et 7 % des inégalités sociales.

Un peu plus de la moitié de ceux qui l’ont soutenu dans le sondage étaient des partisans de Le Pen l’année dernière.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.