Ligue des Nations : Espagne-France 1-2, le trophée revient aux transalpins – Football

La France a remporté la Ligue des Nations en battant l’Espagne 2-1 lors de la finale disputée au ‘Meazza’ de Milan.
Benzema et Mbappè remontent Oyarzabal. Sifflets à l’hymne français

RÉSEAUX
1-2 à 80′ but de Mbappè
1-1
dans le but de Benzema à la 66e minute
1-0 à 64′ but par Oyarzabal

2-1 face à la Belgique, l’Italie retrouve immédiatement la victoire

Cette fois Kylian Mbappè y appose sa signature. Après la déception lors des dernières européennes pour l’erreur décisive aux tirs au but contre la Suisse, c’est en fait son match décisif qui renverse l’Espagne et donne la Ligue des Nations à la France. Devant plus de 30 000 à San Siro, les hommes de Deschamps s’effondrent après l’avantage ibérique d’Oyarzabal, mais récupèrent dans une seconde mi-temps palpitante, avec l’égalisation momentanée de Benzema. Puis, en finale, Lloris sauve mettre le cap sur le succès transalpin, dans une course aux rythmes élevés et surtout de grande qualité où les controverses d’arbitrage ne manquent pas (Mbappè semble en effet partir hors-jeu dans l’action du décisif réseau, mais il a en fait été maintenu en jeu par une touche d’Eric Garcia).
Un triomphe pour Deschamps, qui devient le deuxième entraîneur capable de remporter deux trophées à la tête des Français après Roger Lemerre (qui avait remporté l’Euro 2000 et la Coupe des Confédérations 2001), tandis que la France devient la première équipe nationale à remporter les quatre grands tournois. de la Fifa et de l’UEFA.
L’excellente performance des nombreux jeunes lancés par Luis Enrique ne suffit pas à l’Espagne, surtout à la classe Gavi 2004, toujours protagoniste.

L’hymne français a été hué. Les supporters qui ont applaudi l’hymne français n’ont que partiellement couvert le geste de plusieurs spectateurs présents au stade. Certains sifflements ont également été entendus en conjonction avec le début de l’hymne espagnol, mais dans une moindre mesure.

« Je suis ouvert à toute possibilité » : Xavi bouscule le monde barcelonais, avec une interview à la télévision espagnole TVE dans laquelle il ne commente pas la possibilité d’être appelé pour remplacer Koeman, l’entraîneur néerlandais de plus en plus dans la balance au barre du blaugrana, mais il fait rêver tous les fans catalans amoureux de l’un des joueurs emblématiques de Barcelone des années d’or. Désormais à la tête d’Al-Sadd au Qatar, Xavi a évoqué d’éventuels appels depuis l’Espagne. « Toute offre sera évaluée puis décidée. Je ne sais pas où mon avenir me mènera, mais je suis ouvert à toute possibilité », a-t-il déclaré. L’ancien milieu de terrain a ensuite défendu Luis Enrique, entraîneur de l’équipe nationale espagnole. « Le style actuel de l’Espagne est ce que j’aime, très offensif, toujours en contrôle du jeu : bien sûr, je suis avec Luis Enrique, je pense que c’est un excellent entraîneur, très capable. Il y a de jeunes joueurs fantastiques, et je pense il est très courageux » (ANSA).

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.