L’inflation en France et en Autriche baisse quelque peu

Station-service à Innsbruck

De plus, les prix du carburant alimentent l’inflation.

(Photo : imago images/Rolf Poss)

Paris, Vienne L’inflation en France s’est modérée en août. Le taux calculé pour la comparaison européenne (IPCH) était de 6,5% et donc inférieur à celui de juillet avec plus de 6,8%, comme l’a annoncé l’Insee mercredi à Paris.

Les économistes interrogés par Reuters ne s’attendaient qu’à une baisse à 6,7 %. En Allemagne, l’inflation a atteint 8,8 % (IPCH) en août, son niveau le plus élevé depuis près de 50 ans.

En Autriche également, l’inflation a légèrement fléchi en août. Selon l’estimation rapide, le taux d’inflation harmonisé est de 9,2 %, comme l’a annoncé mercredi Statistique Autriche.

Par rapport au mois précédent, il s’agit d’une baisse de 0,2 %. « C’est la première fois que la tendance à la hausse constante des taux d’inflation qui dure depuis plus d’un an se rompt », a déclaré le patron de Statistics Austria, Tobias Thomas.

Top jobs du jour

Trouvez les meilleurs emplois maintenant et
être prévenu par email.

La principale raison en est le prix du carburant, qui continue d’alimenter l’inflation, mais a nettement baissé par rapport au mois de juillet précédent. Les prix de l’énergie domestique, de l’alimentation et de la gastronomie continuent d’augmenter.

Les données sur les prix à la consommation alimenteront les chiffres de l’inflation pour l’ensemble de la zone monétaire, qui seront publiés dans la matinée. Les experts s’attendent à une augmentation à neuf pour cent, en juillet, le taux d’inflation était de 8,9 pour cent.

La Banque centrale européenne (BCE) devrait subir des pressions pour augmenter sensiblement les taux d’intérêt. Le président de la Bundesbank, Joachim Nagel, fait également campagne pour une forte hausse des taux d’intérêt compte tenu de la poussée extraordinaire de l’inflation.

Le taux directeur est actuellement de 0,5% après l’avoir augmenté d’un demi-point en juillet. Une autre forte évolution des taux d’intérêt est attendue pour la réunion du Conseil de la BCE du 8 septembre. Dans l’intervalle, plusieurs banquiers centraux de l’euro se sont prononcés en faveur de discuter d’une hausse encore plus importante de 0,75 point de pourcentage.

Suite: Pourquoi le vieillissement de la société pourrait encore alimenter l’inflation

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *