L'OMS s'attend à une augmentation de 77 pour cent des cas de cancer d'ici 2050

En date du : 1er février 2024 17h12

Selon les prévisions, le nombre de cas de cancer dans le monde augmentera rapidement d'ici 2050, jusqu'à 77 pour cent, selon l'OMS. Les principales causes : le tabagisme, l’alcool, l’obésité et la pollution de l’air.

Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), le nombre de cas de cancer est en augmentation dans le monde. En 2022, 20 millions de nouveaux diagnostics de cancer ont été posés, et ce nombre devrait augmenter de 77 % pour atteindre 35 millions par an d'ici 2050, a rapporté le CIRC. L'agence, basée à Lyon, en France, fait partie de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

Environ une personne sur cinq développera un cancer au cours de sa vie. Un homme sur neuf et une femme sur douze en meurent. Selon le CIRC, les facteurs responsables de cette augmentation attendue sont la croissance démographique et le fait que les gens vivent de plus en plus longtemps. De plus, les changements de mode de vie entraînent des risques accrus. La consommation de tabac et d'alcool et l'obésité ont joué un rôle, tout comme la pollution de l'air.

Cancer du sein chez la femme, cancer du poumon chez l'homme

Selon l'OMS, la plus forte augmentation des nouveaux cas de cancer est attendue dans les pays les plus développés du monde. On s'attend à ce qu'il y ait 4,8 millions de cas supplémentaires en 2050 par rapport à 2022. Cependant, par rapport à la population, les pays situés au bas de l'indice de développement humain des Nations Unies connaîtront la plus forte augmentation – de 142 pour cent.

Deux ans plus tôt, en 2020, 19,3 millions de diagnostics de cancer avaient été diagnostiqués, selon un précédent communiqué du CIRC. L'agence souligne toutefois que les comparaisons directes sont difficiles car les méthodes d'enquête sont constamment mises à jour. Selon le CIRC, 9,7 millions de personnes sont mortes du cancer en 2022. Les types de cancer les plus courants étaient le cancer du poumon, du sein et du côlon.

Chez la femme, le cancer du sein est la forme la plus courante, suivi du cancer du poumon et du côlon. Chez les hommes, le cancer du poumon était la forme la plus courante, suivi du cancer de la prostate et du côlon.

Le cancer du poumon est responsable de la plupart des décès

Le CIRC a évalué les données de 185 pays. Le cancer du poumon a été diagnostiqué chez 2,5 millions de personnes en 2022. Cela représentait 12,4 % de tous les cas de cancer enregistrés. 2,3 millions de femmes ont reçu un diagnostic de cancer du sein, ce qui correspond à 11,6 pour cent de tous les cas de cancer. Le cancer du côlon a été diagnostiqué chez 1,9 million de personnes (9,6 pour cent). Viennent ensuite en fréquence les cancers de la prostate et de l'estomac.

Le cancer du poumon est également responsable du plus grand nombre de décès : 1,8 million de personnes en sont mortes. Selon le CIRC, cela correspond à 18,7 pour cent de toutes les personnes décédées du cancer en 2022. 900 000 personnes sont mortes du cancer du côlon (9,3 pour cent) et 670 000 du cancer du sein (6,9 pour cent).

Selon le CIRC, le nombre de personnes encore en vie cinq ans après un diagnostic de cancer était de 53,5 millions en 2022. En 2020, selon l'annonce du CIRC à l'époque, ce nombre était de 50,6 millions – mais il en va de même ici : L'agence estime que les comparaisons directes sont difficiles en raison de l'amélioration constante des méthodes d'enquête.

Kathrin Hondl, ARD Genève, tagesschau, 1er février 2024 17h55

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *