Meta : pourquoi le nouveau nom Facebook devient une blague en Israël | Économie

L’annonce du changement de nom de Facebook en Meta a fait sensation en Israël ces derniers jours. En effet, le nouveau nom de l’entreprise fondée par Mark Zuckerberg, en hébreu, fait référence au mot « mort ».

Ainsi, plusieurs personnes en Israël ont utilisé Twitter pour partager leur opinion sur le nouveau nom avec le hashtag #FacebookDead (Facebook mort, en traduction littérale).

  • Facebook devient Meta : le nouveau nom de l’entreprise produit des mèmes
  • Facebook annonce Meta, nouveau nom pour sa société mère

« En hébreu, ‘Meta’ signifie ‘mort’. La communauté juive ridiculisera ce nom pendant de nombreuses années », a déclaré l’expert en technologie Nirit Weiss-Blatt dans un tweet.

Des volontaires du service d’urgence de Zaka, chargés de collecter les restes pour un enterrement juif approprié, ont participé à la discussion et ont dit à leurs abonnés : « Ne vous inquiétez pas, nous prenons soin de lui », en référence à Facebook.

Facebook a changé le nom de l’entreprise en Meta. Les officiels dévoilent le nouveau logo de la Californie — Photo : Justin Sullivan / Getty Images North America / Getty Images via AFP

En annonçant la nouvelle, Facebook a déclaré que le changement de nom ne s’appliquait pas à ses plateformes individuelles, telles que Facebook, Instagram et Whatsapp, mais uniquement à l’entreprise qui les possède.

Les responsables de l’entreprise ont déclaré que les changements « enfermeraient » mieux ce qu’elle fait, étendant sa portée au-delà des médias sociaux à la réalité virtuelle et au métavers.

Ces derniers mois, le nom de Facebook a fait l’objet d’une série d’allégations et d’entretiens avec l’ancienne employée Frances Haugen, qui accuse l’entreprise de faire passer « les bénéfices avant la sécurité » – par exemple en négligeant les études qui ont montré l’impact négatif d’Instagram sur le mental des adolescents. santé ou en prenant des mesures précaires pour supprimer les discours de haine de leur plateforme.

Le fondateur et directeur de Facebook, Mark Zuckerberg, a attribué le changement de nom au contexte des plans de l’entreprise visant à créer un « métavers » – un monde en ligne où les gens peuvent jouer, travailler et communiquer, souvent en utilisant des appareils de réalité virtuelle.

Facebook n’est pas la seule entreprise à être ridiculisée pour ses traductions de marque. Voici quelques exemples de cas où des significations ont été perdues dans la traduction :

Lorsque KFC (chaîne de restaurants américaine) est arrivée en Chine dans les années 1980, sa devise « bon lécher les doigts » (quelque chose comme « bon lécher les doigts », littéralement traduit en portugais) n’a pas plu aux habitants. . La traduction en mandarin de la devise était : « Mangez vos doigts ».

Mais cela n’a pas beaucoup nui à l’entreprise. KFC est l’une des plus grandes chaînes de restauration rapide du pays.

Rolls-Royce a changé le nom de sa voiture Silver Mist en raison de problèmes avec la traduction allemande, qui faisait référence à « excréments ». Ainsi, la voiture a été rebaptisée Silver Shadow.

Nokia a sorti son téléphone Lumia en 2011 et n’a pas tout à fait obtenu la réaction qu’il espérait. En espagnol, Lumia peut être synonyme de prostituée, bien qu’apparemment il n’apparaisse que dans les dialectes à forte influence tzigane.

Honda a réussi à échapper à une erreur similaire : elle a failli appeler une nouvelle voiture Fitta, ce qui est une description vulgaire du vagin en suédois. Apparemment, le problème a été détecté tôt et la décision a été prise de nommer le véhicule Jazz dans la plupart des pays.

Voir les vidéos les plus regardées de g1

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.