Mopaids ouvre le vote pour l’édition 2021 du Prix Araújo pour l’activisme et les droits humains – AIDS Agency

La période de vote pour le Prix José Araújo Lima Filho – 2021 – Activisme et droits humains est ouverte depuis mercredi (27), qui valorise ceux qui se mobilisent pour améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH/SIDA et pour les politiques publiques sur IST/SIDA. Cette année, 43 concurrents, répartis en neuf catégories, concourent pour le prix. Les candidats ont été nommés par des personnes du mouvement anti-SIDA, des professionnels de la santé, des militants indépendants et des personnes ayant des objectifs communs pour cette cause, choisis par les actions sociales qu’ils développent directement ou à travers des organisations partenaires.

Lancé par Mopaids, le Mouvement de São Paulo pour la lutte contre le sida, le prix est promu depuis 2019 et rend hommage au militant José Araújo Lima Filho, l’un des grands partisans de la lutte contre le sida, le SUS et les droits humains.

Les votes peuvent être effectués jusqu’au 25 novembre sur les liens ci-dessous :

VOTER POUR LE PRIX : – https://docs.google.com/document/d/e/2PACX-1vQKLX4smTYwMdqEHizMPTLvCfrnX2IBIULnx_Me7KAHdRH-7pS-PxkNhCLYec4LyrZBE7FeBqX5n1M6/pub

INFORMATIONS SUR LES CONCURRENTS DU PRIX : – https://docs.google.com/document/d/e/2PACX-1vSJZHUmrquLkEbyYpX1I2tJ6olXIpUwlh3mmq0eFqzE7UjqKx5AGGDSfyTbH6XB0SamHNuFkKamcG5b/pub

José Araújo Lima Filho

José Araújo a travaillé pendant plus de 30 ans à la mobilisation sociale et à la construction de politiques publiques. Controversé, déterminé et passionné par le SUS, il a été à la pointe des mobilisations en faveur des droits humains et de la santé publique.

Son militantisme en faveur des personnes vivant avec le VIH/SIDA a commencé dans la première décennie de l’épidémie, à l’accueil du Centre de référence et de formation sur les MST/SIDA à São Paulo. Il a été l’un des responsables de rassembler les patients pour échanger leurs expériences et leur solidarité, en emmenant une bonne partie de ces personnes au GIV (Grupo de Incentivo à Vida).

Araújo a également participé à la création de RNP+ Brasil, en 1995, et a travaillé dans la prise en charge des enfants séropositifs, en plus d’avoir été coordinateur général de l’Association François Xavier Bagnoud do Brasil (AFXB).

Pendant des décennies, il s’est associé à des organisations au Japon, offrant des échanges d’expériences de prévention et d’autosoins aux Brésiliens qui y vivent. Il a également agi avec force dans la lutte pour garantir les droits des participants à la recherche clinique.

« Pas étonnant que sa trajectoire ait été marquée par des cris de défense de l’humanité. La résistance était sa marque de fabrique. Ceux qui ont eu le plaisir de vivre avec Araújo savaient parfaitement qu’il ne mâchait pas ses mots pour dénoncer ce qui n’allait pas bien. Il a également insisté pour inculper publiquement les gestionnaires et les politiciens », a déclaré Américo.

Ses dernières années de vie ont été consacrées à l’EPAH (Espace de prévention et de soins humanisés), à la Commission nationale d’éthique de la recherche (CONEP) et au Mouvement de São Paulo pour la lutte contre le sida (Mopaids).

Agence de presse du SIDA News

Conseil d’entretien

Mopayés

Courriel : coordenacao@mopaids.org.br

Placer: www.mopaids.org.br

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.