Obligation vaccinale pour les professionnels de santé, pas seulement en France

PARIS – La France et la Grèce ont décidé de rendre le vaccin obligatoire pour le personnel soignant et les EHPAD. Cela a été annoncé hier par les chefs de gouvernement, mettant de l’huile sur le feu d’une discussion de plus en plus houleuse : celle concernant la possibilité d’appliquer, ou non, une obligation de vaccination.

En effet, au niveau international, la campagne de vaccination représente l’un des moyens les plus importants pour les États de lutter contre la pandémie de coronavirus. Néanmoins, les gouvernements ont du mal à convaincre de larges couches de la population de se faire inoculer le sérum immunisant. D’où le débat sur l’éventuelle obligation, sinon pour l’ensemble de la population, pour certains groupes. En ce sens, le personnel infirmier et scolaire fait partie des secteurs les plus ciblés.

Pour avoir une vue d’ensemble, l’agence de presse AFP a résumé les pays dans lesquels il existe une forme plus ou moins douce de vaccination obligatoire.

Vaccin pour certains groupes ou professions
Parmi les États qui ont rendu la vaccination obligatoire pour certains groupes, on pense tout d’abord à l’Italie. En effet, à partir du 25 mai, le personnel médical doit être vacciné. Sinon, vous risquez la suspension (du moins, pour ceux qui sont en contact avec les patients). L’affaire, cependant, a été portée devant les tribunaux par des centaines de travailleurs, et des développements devraient émerger dès mercredi.

Le gouvernement britannique a, pour sa part, annoncé le 16 juin que tous les employés des maisons de retraite devront être entièrement vaccinés. Par ailleurs, les autorités réfléchissent à l’opportunité d’étendre cette obligation à d’autres prestataires de services en contact avec la clientèle, comme les coiffeurs par exemple.

En Russie, bien que Vladimir Poutine s’est récemment opposé à une obligation de vaccination à l’échelle nationale, les autorités de Moscou et de Saint-Pétersbourg (mais pas seulement) ont ordonné une forme de vaccination obligatoire pour le secteur des services : environ 60 % des employés (deux millions de personnes) devront être vacciné avant le 15 août.

Même aux Etats-Unis, il n’y a que certains cas isolés de mesures obligatoires : San Francisco a annoncé fin juin que ses quelque 35 000 employés municipaux doivent se faire vacciner sous peine de sanctions disciplinaires. Au Texas, l’un des plus grands hôpitaux a déjà licencié plus de 150 employés après avoir refusé l’inoculation.

Vaccin obligatoire pour tous
Un pays avec une exigence générale de vaccination pour tous les adultes est rare. Vous pouvez regarder le Tadjikistan, où un décret gouvernemental exige que tous les adultes soient vaccinés contre le coronavirus. Cependant, il n’est pas certain que cette mesure soit mise en œuvre. La situation est similaire au Turkménistan.

En revanche, au Vatican, une vaccination obligatoire pour tous les résidents et employés a été instaurée dès le 8 février. Ceux qui n’acceptent pas risquent jusqu’au licenciement.

Certains pays, en revanche, n’ont pas d’obligation formelle de vaccination, mais les restrictions pour les non vaccinés sont si massives qu’elles sont très proches de l’obligation. L’Arabie saoudite, par exemple, a annoncé qu’à partir d’août, seules les personnes vaccinées seront admises dans certains établissements publics et privés, tels que les lieux d’enseignement, de divertissement et certains transports publics. Une loi similaire a également été introduite au Pakistan, dans la province du Baloutchistan, mais elle s’étend également aux centres commerciaux.

Vous êtes abonné à la rubrique Coronavirus

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.