Portugais en France : Dessinés, comme tant d’autres

Les supermarchés et restaurants portugais font partie intégrante de nombreuses villes de France. Dans les statistiques officielles du pays, les Portugais sont répertoriés comme la plus grande communauté de citoyens étrangers de l’UE. Ils sont considérés comme particulièrement bien intégrés dans la société française.

Il y a environ un million de personnes en France d’origine portugaise. Cela inclut également les citoyens avec un double passeport et les enfants de la deuxième génération. Environ la moitié d’entre eux n’ont que la nationalité portugaise et n’ont pas le droit de voter.

Par exemple Emilie : Elle a un père portugais et une mère espagnole. Elle siège au conseil municipal de Givors, près de Lyon, pour le Front national. À son avis, la rhétorique anti-immigration de son chef de parti n’entre pas en conflit avec son histoire familiale. « Je suis fille d’immigrés. Mes parents sont venus en France et se sont intégrés. Ils travaillaient et avaient un revenu », raconte Emilie. « Je ne suis pas fondamentalement opposé à l’immigration. J’ai quelque chose contre les immigrés qui sont la poche de l’État. »

Lídia le voit très différemment. Elle est venue en France en 1980 et a pris la nationalité française peu de temps après. Pour elle et son fils, entrepreneur, cela ne fait aucun doute. Emmanuel Macron doit gagner. Ils voient sa jeunesse comme un plus. « Si nous avons un nouveau président, il ne devrait pas être trop vieux », dit-elle. « On en a marre de ces vieux dans la cinquantaine ou la soixantaine. Ce n’est pas de la vieillesse, mais pourquoi ne pas donner à un homme de 39 ans une chance de changer ? »

En France, les enquêtes et statistiques portant sur une seule ethnie sont interdites par la loi. Il est donc difficile de prédire comment les Portugais voteront à l’élection présidentielle. Mais parce qu’ils sont si bien intégrés, les experts supposent qu’il n’y a pratiquement pas de différences avec la population française dans son ensemble. Au premier tour, il aurait dû y avoir des supporters pour tous les camps et au second tour, ce ne sera pas différent.

En tout cas, la communauté portugaise de France n’est pas assez nombreuse pour vraiment jouer un rôle décisif dans l’issue de l’élection présidentielle. Mais leur indécision correspond à l’indécision de tous les Français devant la décision de cette campagne présidentielle.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *