Pour la première fois en 14 ans : le réalisateur iranien Panahi est autorisé à quitter le pays

Depuis euronews avec AFP, dpa

Le réalisateur et dissident iranien Jafar Panahi a quitté son pays pour la première fois depuis près de 14 ans. Son avocat a déclaré à l’agence de presse AFP que le cinéaste de 62 ans s’est rendu en France et y rendra visite à sa fille.

En 2010, Panahi a été condamné à six ans de prison pour « propagande anti-gouvernementale » et n’a pas été autorisé à quitter le pays depuis. Il a été arrêté à Téhéran le 11 juillet 2022 et libéré en février, deux jours après avoir entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention.

« Après avoir purgé sa peine, M. Panahi a été autorisé à quitter le pays et a reçu son passeport », a déclaré son avocat Saleh Nikbacht. « Pour autant que je sache, il n’y a pas d’autres poursuites contre lui », a-t-il déclaré.

Son avocat n’a pas précisé combien de temps le réalisateur primé restera en France.

Panahi, qui porte également un regard critique sur la politique de la République islamique dans ses films, est l’un des réalisateurs les plus reconnus au niveau international. Pour son dernier film « No Bears », il a reçu un prix spécial du jury de la Mostra de Venise en son absence.

Il a reçu de nombreuses autres récompenses au cours de sa carrière, comme le grand prix de la Berlinale en 2015 pour « Taxi Téhéran ».

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *